Rencontres et manifestations en partenariat

Outre ses propres journées d'étude, la SFE est régulièrement partenaire d'autres manifestations culturelles et scientifiques.

Le prix Bartók de la Société française d'ethnomusicologie (d'un montant de 1000 euros) a été décerné cette année au documentaire

I Am the Blues | Les Derniers Démons du blues

Canada | 2016 | 106 min | vostf |  Daniel Cross (Etats-Unis)

Résumé du film :

Un voyage musical qui nous emmène à travers les bayous de la Louisiane, les juke-joints du delta du Mississippi, et les barbecues organisés au clair de lune dans les collines du nord. Une visite aux derniers monstres sacrés du blues qui vivent dans le sud profond et continuent de chanter, à quatre-vingts ans passés, au cours des tournées du Chitlin’ Circuit. Ecoutez Bobby Rush, Barbara Lynn, Henry Gray, Carol Fran, Lazy Lester, Little Freddie King, Bilbo Walker, RL Boyce, Jimmy ‘Duck’ Holmes, Lil’ Buck Sinegal, LC Ulmer, et leur amis pour laisser se réveiller le blues qui sommeille en vous.

Commentaire du jury :

Ce film trace le chemin que la musique parcourt en partant du cœur d’un blues-man et parvient à s’emparer de nos esprits et de nos âmes. Il démontre jusqu'à quel point l'expérience musicale transcende le sonore pour s'incarner dans le musicien.i am the blues barbaralynncgenetomko 9141

i am the blues barbaralynncgenetomko 9141

A propos du réalisateur :

Professeur agrégé et président du conseil de l’École de cinéma Mel Hoppenheim de l’Université Concordia (Canada), Daniel Cross, documentariste récompensé à de nombreuses reprises, a fait des débuts remarqués avec The Street (1997) et S.P.I.T. – Squeegee Punks in Traffic (2001). Cofondateur d’EyeSteelFilm, société de production et distribution de films documentaires à Montréal, il a produit plusieurs films récompensés aux Genie Awards et Emmy Awards. En collaboration avec huit étudiants inuit, il a coréalisé le film Inuuvunga : I am Inuk I am alive (2004). Daniel Cross a remporté le Trailblazer Award au MIPDOC à Cannes et le prix Mentor of the Year remis par la prestigieuse Canadian Media Producers Association.

Voire la bande d’annonce du film ici.

Site du film : http://www.iamthebluesmovie.com

Retrouver l’intégralité du palmarès ici.

 

Le prix Bartók - Société française d'ethnomusicologie (d'un montant de 1000 euros) a été décerné cette année au documentaire

A Family Affair | Une affaire de famille

Grèce | 2014 | 87 min | vostf | Angeliki Aristomenopoulou (Grèce)

Résumé du film : Pour la famille Xylouris, il n’est d’autre passion que la musique. Trois générations font vivre la musique crétoise, enchaînant les représentations à travers le monde. Psarogiorgis, son père Psarantonis, qui a réinventé cette tradition musicale, et ses enfants encore adolescents sont tous unis par des liens familiaux à la fois sacrés et étouffants. Découvrons ce célèbre clan et le pouvoir électrisant de sa musique.

A propos de la réalisatrice : Angeliki Aristomenopoulou, cinéaste et photographe vit à Athènes. De 2005 à 2010, elle est réalisatrice et chercheure pour la série documentaire Musiciens du Monde, l’une des émissions les plus populaires de la télévision grecque (ERT) sur les musiques du monde. Elle a réalisé plus de 30 documentaires sur des thèmes variés, certains diffusés par les chaînes du monde entier. En 2010, son long-métrage Wandering Soul a remporté le prix Fipresci au Festival du Film de Thessalonique.

Voir la bande annonce du film ici.

Retrouver l'intégralité du palmarès ici.

Cette année, le Prix BARTÓK – Société française d’ethnomusicologie  (1000 €)

et le Prix MARIO RUSPOLI –Service du livre et de la lecture, Direction générale des media et des industries culturelles, Ministère de la Culture et de la Communication  (1000 €)

ont été décernés au film :

No habrá revolución sin canción | Il n’y aura pas de révolution sans chanson • Chili | 2013 | 89 min | vostf Mélanie Brun (France)

Quand la chanson écrit l'histoire… Croisant témoignages, musiques et images d'archives, Mélanie Brun nous offre une lecture sensible des luttes qui ont marqué l'histoire politique contemporaine du Chili par la voix de ses chanteurs engagés. No habrá revolución sin canción est une leçon magistrale sur le pouvoir de la musique. 

Pour voir le trailer : http://vimeo.com/51007691

Retrouver l'intégralité du palmarès ici.

En partenariat avec la Société française d'ethnomusicologie

Peuples et Musiques au Cinéma

Cinémathèque de Toulouse, du 31 octobre au 3 novembre 2013

Cliquez sur ce lien pour le programme

Comme en 2012 (voir ci-dessous), la SFE est partenaire de la 14e édition du Festival Peuples et Musiques au Cinéma, organisé par l'association Escambiar, qui présente de nombreux films sur la musique et invite musiciens et ethnomusicologues, dont plusieurs membres de la SFE, pour des débats avec le public.

 
25-28 octobre 2012 à la cinémathèque de Toulouse et à la Cave Poésie.

Peuples-musiques-cinema

Peuples-musiques-cinema
L’association Escambiar, organise, depuis novembre 2000, en collaboration avec différentes associations et institutions toulousaines, des rencontres cinématographiques sur le thème des musiques des peuples du monde. La découverte de ces musiques, présentées par le cinéma en situation (contexte historique, politique, culturel, artistique, linguistique, religieux etc.) mène directement à la découverte des peuples du monde, “dans leurs irréductibles altérités et leur commune humanité ”*.

Chaque année plusieurs peuples et leur musique sont à l’honneur. La Cinémathèque de Toulouse projette une demi-douzaine de films de fiction grand public, récents ou anciens, dans lesquels les musiques communautaires de ces peuples ont un rôle important. Pour inviter le grand public qui a goûté les fictions à aller plus avant dans la découverte, des documentaires sont parallèlement présentés. Des rencontres avec des spécialistes (ethnomusicologues) ou des témoins, musiciens ou non, et des petits concerts acoustiques sont organisés.

Organisé par la SFE dans le cadre du congrès de l'EASA 2012

En partenariat avec la Cité de la Musique et le musée du quai Branly

Gamelan Sekar Wangi

Gamelan Sekar Wangi

12 juillet 2012, 19h-20h45, Théâtre Claude Lévi-Strauss.

Le groupe Sekar Wangi, constitué de professeurs et d'élèves avancés de la Cité de la Musique y jouera des pièces provenant des répertoires de concert (klenengan), de danse (tari) et de théatre d'ombres (wayang kulit) de la région de Solo (Java centre). Gilles Delebarre et Estelle Amy de la Bretèque interviendront entre les moments de jeu pour expliquer la construction des pièces et pour discuter les enjeux de l'apprentissage d'une telle tradition musicale dans le contexte culturel français.

Téléchargez l'annonce complète (en anglais) en cliquant sur ce lien.

Entrée libre (dans la limite des places disponibles). La séance suivra exactement l'horaire indiqué (19h-20h45), car le musée ferme à 21h.

Joomla SEF URLs by Artio