Rencontres et manifestations en partenariat

Outre ses propres journées d'étude, la SFE est régulièrement partenaire d'autres manifestations culturelles et scientifiques.

En partenariat avec la Société française d'ethnomusicologie

Peuples et Musiques au Cinéma

Cinémathèque de Toulouse, du 31 octobre au 3 novembre 2013

Cliquez sur ce lien pour le programme

Comme en 2012 (voir ci-dessous), la SFE est partenaire de la 14e édition du Festival Peuples et Musiques au Cinéma, organisé par l'association Escambiar, qui présente de nombreux films sur la musique et invite musiciens et ethnomusicologues, dont plusieurs membres de la SFE, pour des débats avec le public.

 
25-28 octobre 2012 à la cinémathèque de Toulouse et à la Cave Poésie.

Peuples-musiques-cinema

Peuples-musiques-cinema
L’association Escambiar, organise, depuis novembre 2000, en collaboration avec différentes associations et institutions toulousaines, des rencontres cinématographiques sur le thème des musiques des peuples du monde. La découverte de ces musiques, présentées par le cinéma en situation (contexte historique, politique, culturel, artistique, linguistique, religieux etc.) mène directement à la découverte des peuples du monde, “dans leurs irréductibles altérités et leur commune humanité ”*.

Chaque année plusieurs peuples et leur musique sont à l’honneur. La Cinémathèque de Toulouse projette une demi-douzaine de films de fiction grand public, récents ou anciens, dans lesquels les musiques communautaires de ces peuples ont un rôle important. Pour inviter le grand public qui a goûté les fictions à aller plus avant dans la découverte, des documentaires sont parallèlement présentés. Des rencontres avec des spécialistes (ethnomusicologues) ou des témoins, musiciens ou non, et des petits concerts acoustiques sont organisés.

Organisé par la SFE dans le cadre du congrès de l'EASA 2012

En partenariat avec la Cité de la Musique et le musée du quai Branly

Gamelan Sekar Wangi

Gamelan Sekar Wangi

12 juillet 2012, 19h-20h45, Théâtre Claude Lévi-Strauss.

Le groupe Sekar Wangi, constitué de professeurs et d'élèves avancés de la Cité de la Musique y jouera des pièces provenant des répertoires de concert (klenengan), de danse (tari) et de théatre d'ombres (wayang kulit) de la région de Solo (Java centre). Gilles Delebarre et Estelle Amy de la Bretèque interviendront entre les moments de jeu pour expliquer la construction des pièces et pour discuter les enjeux de l'apprentissage d'une telle tradition musicale dans le contexte culturel français.

Téléchargez l'annonce complète (en anglais) en cliquant sur ce lien.

Entrée libre (dans la limite des places disponibles). La séance suivra exactement l'horaire indiqué (19h-20h45), car le musée ferme à 21h.

Jeudi 9 juin 2011 : la Bibliothèque nationale de France rend hommage à Simha Arom

Journée réalisée en partenariat avec la Société française d’ethnomusicologie, CNRS images, les éditions La Découverte et France MUSIQUE.

Ethnomusicologue, spécialiste mondialement reconnu des musiques d’Afrique centrale, Simha Arom a fait don de ses archives sonores à la Bibliothèque nationale de France. Celle-ci lui rend hommage par une journée d’étude le jeudi 9 juin 2011, en sa présence.

Directeur de recherches émérite au CNRS, chevalier des Arts et des Lettres, Prix international de la Fondation Fyssen (2008), Simha Arom fut responsable du département ethnomusicologique au Laboratoire de Langues et Civilisations à Tradition Orale (LACITO). Auteur d’une dizaine d’ouvrages, de très nombreux articles, sa thèse sur les polyphonies et les polyrythmies instrumentales d'Afrique centrale est une pierre angulaire de l’ethnomusicologie contemporaine. L’Anthologie de la musique des Pygmées Aka qu’il a publiée en 1978 lui a valu le Prix du Président de la République de l'Académie Charles-Cros.

La fanfare de Bangui, itinéraire enchanté d’un ethnomusicologue (Les empêcheurs de penser en rond / La Découverte) est son dernier livre édité (2009).

En même temps qu’une méthode d’enregistrement et d’analyse exceptionnelle, le travail de Simha Arom représente un témoignage sonore capital sur un patrimoine musical unique en voie de disparition au fur et à mesure que l’Afrique s’urbanise et que les populations pygmées sont contraintes à l’assimilation.

Deux films d'ethnomusicologie ont été primés au Festival international Jean Rouch 2010, 29e Bilan du film ethnographique.

PRIX NANOOK-JEAN ROUCH, CNRS Images, 1500 Euros

La danse de Wodaabe (Niger), 2009, 90 min.

Réalisation, son et montage : Sandrine Loncke (France)

Danseurs20yaake4

Ce film a bénéficié du soutien de la Société française d'ethnomusicologie

PRIX BARTOK, Société française d'ethnomusicologie, 1 000 Euros

A Por Por Funeral for Ashirifie (Ghana), 2009, 58 min.

Réalisation, image et son  : Steven Feld (USA)

Por20Por20parade

Voir l'ensemble du Palmarès

Musée du Quai Branly

Depuis juillet 2009, le musée du quai Branly accueille la Société Française d’Ethnomusicologie (SFE) qui, depuis 25 ans, s’attache à soutenir et promouvoir la réflexion sur les musiques du Monde, par la recherche, l’enseignement et l’organisation de conférences notamment.

A partir du mois de janvier 2010, la médiathèque organise en collaboration avec la SFE un cycle de conférences et de projections pour découvrir, lors de moments d’écoute privilégiés,  les musiques du monde ainsi que les collections musicales du musée : instruments de musique, enregistrements sonores et audiovisuels.

Joomla SEF URLs by Artio