Séminaire nomade

En 2017, la SFE a initié un niveau dispositif : le séminaire nomade. Il répondait à une volonté de donner un rayonnement national aux réflexions qui animent aujourd’hui les différents acteurs de l’ethnomusicologie. Il s’est agi de pluraliser les lieux, en s’appuyant sur le dynamisme de centres universitaires, notamment en régions, et d’investir, à travers ce nouveau format, d’autres espaces que ceux dont la SFE est coutumière en s’adressant à un public élargi.

Mardi 5 décembre : Projection de films autour du thème

Grandir en musique : au Mali, en Inde, en Azerbaïdjan.

19h-20h30

Département de Musicologie, site Clouet - Auditorium

Comment les enfants apprennent-ils la musique dans différentes parties du monde ? Comment devient-on musicien dans des contextes où il n’y a pas d’institutions préposées à cette délicate tâche de transmission culturelle ? Quels sont les enjeux de l’apprentissage d’une tradition musicale qui évolue aujourd’hui dans un monde globalisé ?

La rencontre « Grandir en musique » propose d’aborder ces questions en partant de films documentaires réalisés dans le cadre du projet Growing into Music (SOAS, Londres), qui a reçu le soutien du prestigieux Arts and Humanities Research Council et confronte les modalités de transmission dans six aires culturelles. Les extraits projetés lors de cette soirée nous immergeront dans le monde des griots (jeli), musiciens et conteurs du Mande en l’Afrique de l’Ouest, dans celui des lignages de musiciens d’Inde du Nord et dans les familles et conservatoires enseignant l’art du mugham azéri.

-       Da Kali – l’art des griots (L. Duran, langues : français, bambara, sous-titre anglais)

-       Sangeet ka Khel, Music as Play (N. Magriel, sous titres anglais)

-       Growing into music in Azerbaïdjan (Sanubar Baghirova, sous titres anglais)

Pour plus d’informations : http://growingintomusic.co.uk/

Jeudi 30 novembre : Journée autour du thème :

Chanter, parler, réciter. Pédagogies de la voix.

10h-12h30 / 18h-19h30

Département de Musicologie, Site Clouet

 

Les échanges de cette journée seront filmés et mis en ligne sur le site du département de musicologie de l’université de Tours et le site de la SFE

10h00-12h30 : Conférences (Auditorium)

Ariane Zevaco (Chargée de programmation à la Maison des Cultures du Monde, chercheuse associée au CREM-LESC (Université Paris Ouest Nanterre-La Défense) et au CETOBAC (EHESS-CNRS)

L’apprentissage enfantin du rythme et de l’intonation au Tadjikistan : une pratique orale au service du texte.

Au Tadjikistan, l’apprentissage du rythme est considéré comme la base essentielle de l’apprentissage musical. Idéalement, selon la tradition communément suivie par les musiciens, il est mené à la fois via celui des instruments à percussion, parallèlement à celui des luths – dont certains soutiennent autant le rythme que la mélodie du chant ;  mais surtout via l’apprentissage de la récitation du Coran et de la poésie. La question de l’intonation est alors étroitement liée à l’apprentissage du rythme. En effet, les textes religieux et poétiques, tout comme le jeu des rythmes sur des luths et des tambours, mettent en œuvre l’intonation comme élément indissociable de l’apprentissage du rythme, et vice-versa. L’exposé sera consacré à l’étude de l’articulation de ces principes et leur mise en œuvre. Ils révèlent des enjeux fondamentaux de la définition de la pratique musicale au Tadjikistan, au sein ou en-dehors des répertoires traditionnels. En outre, ces principes d’apprentissage montrent la centralité du texte en tant que support oral pour l’éducation musicale. Néanmoins, les pratiques contemporaines accordent moins d’importance à l’apprentissage des textes, tout en en valorisant la valeur écrite : que nous révèle ce paradoxe ?

Xavier Bisaro (Professeur à l’Université de Tours / CESR)

Chanter pour parler : regards croisés sur l’éducation verbale dans l’enseignement scolaire

La généralisation de l’enseignement scolaire en France à partir du XVIe siècle favorisa l’initiation des enfants au plain-chant et à la psalmodie. L’apprentissage de la lecture latine était en effet indissociable de l’acquisition d’un savoir-chanter élémentaire qui permettait aux écoliers de contribuer vocalement au déroulement des cérémonies religieuses paroissiales. Cette communication proposera une présentation synthétique des enjeux de ce rapprochement entre chant et oralisation enfantine, ainsi que plusieurs axes de comparaison entre cette pratique et les usages du chant scolaire ayant émergé durant l’époque contemporaine.

18h-19h30 : Table-ronde (Grande salle)

« Chanter, parler, réciter : enjeux de la transmission des pratiques vocales auprès des jeunes publics » avec Sébastien Durand (CFMI de Tours), Isabelle Magnan (Conseillère départementale à l’éducation musicale), Luciana Penna-Diaw (Philharmonie de Paris / SFE) et Samuel Rénier (Université de Tours : EES). Modération : Talia Bachir-Loopuyt (ICD)

Conférence de Julie Lewandowski (EHESS/Université J. Monnet Saint-Étienne)

Mardi 21 novembre, Université Jean Monnet Saint-Étienne, salle F11, 9h30-11h30

Résumé :

Dans le nord-ouest argentin, à San Miguel de Tucuman, l'Orchestre Juan XXIII tente de conserver son statut de dispositif d'inclusion sociale à travers l'enseignement de la musique. Issu du Programme de Chœurs et Orchestres infanto-juvéniles de la Nation, l'ensemble est sans cesse en train de se réinventer au vu des différentes tensions qui jalonnent ses étapes de vie. Malgré l'incertitude de ses conditions d'existence, s'y façonne avec énergie un genre de lutte en quasi contradiction avec le programme auquel il est rattaché. Afin d'aborder les reliefs de ce noyau de résistance, nous proposons de faire une lecture de plusieurs paramètres qui touchent à la fabrication conceptuelle d'un orchestre à vocation sociale, à la nécessité de former des « enfants musiciens » ou à la valeur revendicative du répertoire interprété.

 

Séminaire nomade de la Société Française d’Ethnomusicologie Edition n°1 : les enfants musiciens

« Le rôle de la musique dans les acquisitions précoces et le développement vocal prélinguistique »

Conférence de Maya Gratier (Laboratoire Ethologie, Cognition, Développement Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Jeudi 12 octobre, Université Jean Monnet Saint-Étienne, salle L13, 15h30-17h30

Résumé

Ma présentation portera sur la notion de musicalité communicative, considérée comme une aptitude sociale fondamentale permettant au bébé de se coordonner à ses partenaires de manière expressive, dès les premières semaines de la vie. Cette musicalité s'exprime vocalement mais aussi à travers les gestes et mouvements corporels qui s'accordent d'instant en instant à ceux des adultes attentifs qui s'intéressent à l'expressivité du bébé. Partout dans le monde, les adultes accueillent et accompagnent les bébés par le chant et la musique. Ces traditions orales sont parfaitement adaptées aux aptitudes sociales et cognitives des bébés et participent sans aucun doute à leur socialisation linguistique et culturelle. Je tenterai ainsi, à travers des exemples et des données empiriques, de préciser le rôle de la musicalité et de la musique dans les principales acquisitions de la première année de la vie.

« Le chant de la vara à Fiumedinisi (Sicile) : une voie/voix pour devenir adulte »

Conférence de Anne-Florence Borneuf (Centre de Recherche en Ethnomusicologie) Mardi 24 octobre, Université Jean Monnet Saint-Étienne, salle F11, 9h30-11h30

Résumé

Dans le village sicilien de Fiumedinisi, le « chant de la vara » est exclusivement associé à l’enfance. Perçu comme une cantilène rudimentaire, il est réservé aux enfants et les adultes ne le chantent pas. Or, ce chant n’est pas si enfantin qu’il y paraît et cette ambiguïté s’explique dès lors qu’il est observé dans son contexte, une fête de village qui se conclut par une représentation sacrée de l’Annonciation dont les jeunes acteurs-chanteurs sont choisis par la population à l’issue d’un concours public. Il s’avère en effet que, sous ses divers aspects, le chant joue un rôle central et se révèle comme un puissant vecteur qui, à l’issue du rite et de la fête, mènera les enfants au seuil de leur tout nouveau statut d’adulte, citoyen et chrétien.

 

Joomla SEF URLs by Artio