Événements

Concerts, conférences, soutenances de thèses...

Premier compositeur brésilien à utiliser plusieurs langues africaines dans ses chansons – qui mêlent kikongo, kimbundu, portugais, anglais, espagnol et français -, il fait converger avec subtilité les traditions musicales d’Afrique de l’Ouest et de sa terre natale.

Son troisième album, enregistré au Sénégal, combine ces deux aspects de la diaspora africaine dans une affirmation artistique claire, typique du travail et de l’ambition créatrice qui est la sienne.

Imprégné par le Candomblé, Tiganá Santana déploie une musique spirituelle, éthérée et essentielle où les rythmes fondateurs de l’Afrique sont enrichis de ses entêtants arpèges de guitare et de son chant ensorceleur.

« Venu de Bahia, il abreuve son folk tranquille aux racines afro-brésiliennes, charriant notamment dans son répertoire multilingue des mots en kikongo. On fond pour sa voix frêle, pour la musicalité de ses ballades évanescentes, imparfaites et pourtant tellement émouvantes.»

Le dimanche 26 février 2017 de 17:00 à 18:30 dans le Théâtre Claude Lévi-Strauss du Quai Branly.

tigan by jos de holanda 62291 tt width 1600 height 1067 fill 0 crop 0 bgcolor eeeeee

tigan by jos de holanda 62291 tt width 1600 height 1067 fill 0 crop 0 bgcolor eeeeee

Ce brunch sera consacré à la présentation du premier disque d’une grande voix féminine du candombe afro-uruguayen, Chabela Ramírez. Intitulé ‘De tambores y de amores’, il est né de la collaboration avec l’ethnomusicologue Clara Biermann. Cette dernière présentera le contenu musical et poétique de ce disque, qui est à la fois un véritable aboutissement artistique pour Chabela Ramírez et une œuvre fondamentalement collective. Clara Biermann exposera les singularités de ce projet collaboratif d’ethnomusicologie impliquée en reconstituant les étapes de fabrication du disque : production et recherche de financements, enregistrement, post-production, jusqu’au concert de lancement qui a eu lieu en août 2016 à Montevideo, après trois ans de travail. Le public pourra découvrir différentes esthétiques du répertoire de candombe chanté, apprécier la créativité et le militantisme culturel de Chabela Ramírez et reconstituer l’histoire de cette création avec la diffusion d’un film-documentaire qui retrace cette traversée collective.

*
Péniche Anako – face au 61 Quai de Seine – Paris 19e
Entrée libre – Assiette brunch 10€
Accueil et service du brunch à partir de 11h30
Intervention à partir de 12h

Flyer brunch janvier 2017 page001 1

Flyer brunch janvier 2017 page001 1

 

prepaconcertflute srcbeaucardet18 ok web

prepaconcertflute srcbeaucardet18 ok web

 
 
 
 
 
 
Formation professionnelle - Chant du monde
 
Cette formation s’adresse aux enseignants de musique qui souhaitent développer des pratiques vocales issues de différentes régions du monde : l’Italie, la Géorgie, la Turquie et le Brésil. Les participants abordent les répertoires, la linguistique et les techniques vocales propres à chacune d’entre elles. Tout au long de la formation, des documents sonores et des vidéos axés sur les contextes de production complètent ce travail.
 
Du mardi 7 février 2017 au vendredi 10 février 2017
 

De septembre 2016 à juin 2017

Le séminaire de recherche interdisciplinaire GeAcMus est destiné à la formation mutuelle des participants aux objectifs et méthodes des disciplines impliquées. Il est le lieu de formation mutuelle entre tous les partenaires et sera ouvert aux étudiants avancés et chercheurs qui souhaitent y participer.

Le Séminaire d’études ethnomusicologiques de Paris Sorbonne est rattaché à l’Institut de Recherche en Musicologie IReMUS UMR 8223.

Le séminaire doctoral en ethnomusicologie s’inscrit dans le cadre de l’École doctorale Concepts et langages.

Il réunit enseignants-chercheurs (Jérôme Cler, MCF, Yvonne Duong, ATER, François Picard, PR), doctorants, post-doctorants et chercheurs associés.

Il se réunit en séminaire doctoral et postdoctoral deux fois par mois (treize séances annuelles). Les vendredis des semaines paires de 16 h à 18 h ­— centre universitaire Clignancourt — salle 134

Séances restantes:

27 janvier (GeAcMus)

10 février (Seem-PS)

24 février (GeAcMus dernière séance)

10 mars (Seem-PS)

24 mars (Seem-PS)

21 avril (Seem-PS)

5 mai (Seem-PS)

csm 141031 RdL 0352 1440x615 78cd1acf5a

csm 141031 RdL 0352 1440x615 78cd1acf5a

Un spectacle conté et chanté qui entraîne petits et grands dans un voyage initiatique à travers l'histoire de La Nouvelle-Orléans.

NOLA Black Soul, c’est l’histoire de l’envoûtement d’un musicien qui, pour avoir oublié la puissance de son âme noire, se retrouve victime d’un sort vaudou. Il lui faudra affronter ses peurs, ses doutes pour retrouver peu à peu sa mémoire… et son visage. Au fil des rencontres, son chemin initiatique passera par le pays cajun, Treme, le vieux quartier noir de NOLA (Nouvelle-Orléans, Louisiane), Congo-Square ou les clubs de Bourbon Street. Il touche ainsi du doigt la puissance des métissages musicaux unissant dans une pulsation vitale, l’Afrique, la Caraïbe et le delta du Mississippi…

Le samedi 18 février 2017 de 16:00 à 17:00

Théâtre Claude Lévi-Strauss du Musée du Quai Branly

Gratuit (sur présentation d'un titre d'accès au musée)

Joomla SEF URLs by Artio