Colloque

A l’écoute des migrations : enquête et médiation culturelle

Journée d’étude – 16 octobre 2018

Université de Tours 

 

Organisée par Talia Bachir-Loopuyt, ICD et Hélène Bertheleu, CITERES-Cost

Avec le soutien d’ICD, CNRS CITERES-Cost, du département de musicologie, de l’UFR Arts et Sciences Humaines (Université de Tours) et de la Société Française d’Ethnomusicologie

Lieu : Université de Tours, département de musicologie - 5 rue F. Clouet 37000 Tours

 

Cette journée d’étude réunira des musicologues, anthropologues, sociologues, historiens et opérateurs culturels autour de la question des liens entre musique, migration et action culturelle. Comment enquête-t-on sur les pratiques musicales de l’immigration, comment les donne-t-on à voir et à entendre dans différentes scènes et espaces publics? Comment l’expérience migratoire est-elle mise en récit dans des projets culturels et des créations artistiques, comment s’y articulent des enjeux mémoriels, esthétiques, politiques ?

Le premier temps de cette journée abordera des questions de méthodologie à travers des travaux relevant de différents champs disciplinaires (ethnomusicologie, sociologie, histoire, anthropologie). Dans un second temps, nous examinerons les questions qui émergent lorsque l’on rend visibles et audibles des musiques et musiciens « issus de l’immigration » par le biais de différents objets ou dispositifs de médiation : disques, webdocumentaires, expositions, concerts, émissions de radio.

 

Programme

Les journées doctorales d’ethnomusicologie 2018 se tiendront cette année les 23-24 novembre à la Maison de la Recherche. 

Elles accueilleront une étape du séminaire nomade de la Société française d’ethnomusicologie consacré cette année au thème de "Musique et immigrations", avec une intervenaiton de Talia Bachir-Loopuyt et de Luc Charles-Dominique.

Entrée libre, réservation conseillée

Journées doctorales d’ethnomusicologie 2018
8es Rencontres internationales de doctorants en ethnomusicologie
Paris, Maison de la Recherche, 23-24 novembre, D 040
28 rue Serpente 75006 Paris (Métro Odéon ou Saint-Michel)
 

Organisées par : 

François PICARD, Professeur d’ethnomusicologie analytique à Sorbonne Université (IReMus, UMR 8223)
Susanne FÜRNISS, Directrice de Recherche CNRS (Éco-anthropologie, MNHN)
Luc CHARLES-DOMINIQUE, Professeur d’ethnomusicologie à l’Université de Côte d’Azur (LIRCES, EA 3159)
Denis LABORDE, Directeur de Recherche au CNRS & Directeur d’études à l’EHESS (Centre Georg Simmel, Paris-
Bayonne)

vendredi 23 novembre 2018 de 14 h à 18 h et samedi 24 de 10 h à 13 h
séminaire nomade le samedi de 15h à 18h

VENDREDI 14H INTRODUCTION
14H30 LEE Wendy, The Nepalese Identity in Migration through Music of Festivals in Singapore,
Otago (NZ), Musique, dir. Henry Johnson and Jennifer Cattermole
15H Chloé LUKASIEWICZ, Chanter tibétain, chanter pour demain : enjeux de la transmission
d’une culture musicale en exil, Nanterre, Ethnomusicologie, CREM, dir. Anne de Sales et
Christine Guillebaud
15H30 Kaveh HEDAYATIFAR, Une brève histoire de l’évolution de l’expression corporelle dans les
musiques en Iran, Evry, Théâtre, Labo Synergies Langues, Arts et la Musique, dir. Isabelle
Starkier
16H30 Sogol MIRZAEI, Les écoles et les styles d’interprétation du târ iranien Sorbonne,
Musicologie, dir. Frédéric Billiet et Farrokh Vahabzadeh
17H30 CONCLUSION

SAMEDI 10H INTRODUCTION
10H30 Sisa CALAPI, Etudier les esthétiques rituelles de la célébration de l’Inti Raymi à Cotacachi
et à Imantag (Province d’Imbabura, Equateur) Méthodologies et perspectives d’une
recherche doctorale en anthropologie de la musique et de la danse, Nanterre,
Ethnomusicologie, CREM, dir. Jean-Michel Beaudet
11H Julie DONATIEN, Chant rituel et efficacité : la toada dans le xangô, religion afrobrésilienne
de Recife, Nanterre, Ethnomusicologie, CREM, dir. Jean-Michel Beaudet
11H30 Solène HEINZL, Austérité et vie musicale en banlieue Parisienne : le cas
d’ethnomusicologie urbaine de l’ex ville nouvelle de Cergy-Pontoise, Royal Holloway,
Londres, dir. Anna Morcom & Derrick Chong
12H Morgane MONTAGNAT, Les espaces des mondes du trad : de l’idéal rural aux
recompositions spatiales, une géographie mobile et affective, Lyon 2, géographie, Labo
Etudes rurales, dir. Claire Delfosse

12H30 CONCLUSION
 
15h Séance du séminaire nomade de la SFE 2018-2019 Musique et immigrations avec
Talia BACHIR-LOOPUYT (Tours, Interactions Culturelles et Discursives ; chercheuse
associée au Centre Georg Simmel), Musiques de l'immigration, musiques de migrants,
musiques migrantes ? Sur quelques hésitations terminologiques dans les recherches en
France et en Allemagne
Luc CHARLES-DOMINIQUE (Côte d’Azur - LIRCES), Les “bandes de violons” en Europe :
cinq siècles de transferts culturels ; Des anciens ménétriers aux Tsiganes d’Europe
centrale.
 
journees doctorales ethnomusicologie 2018 page1
journees doctorales ethnomusicologie 2018 page1
Sensibles Ethno Affiche Web
Sensibles Ethno Affiche Web
Journées d'étude "Sensibles ethnographies. Expériences et expressions des corps et des sens en anthropologie", les 29 et 30 novembre 2018, MAE, salle 308 F, Université Paris Nanterre.
Les journées d'étude "Sensibles ethnographies" sont placées sous le signe du corps sensible, à la fois senti et sentant, contribuant par ses expériences et expressions à donner sens au monde. Quelques décennies après les « tournants » corporel et sensoriel en sciences sociales, les jeunes anthropologues ont-ils investi la question de l'expérience sensible et de l'affect au sein de leurs recherches ? Comment abordent-ils, d'un point de vue conceptuel, épistémologique et méthodologique, les dimensions incarnées et sensorielles de leurs terrains ? En quoi cela change-t-il notre compréhension de l'humain, de la société et des cultures ? Autant de questions qui seront soumises à une réflexion collective appuyée sur des matériaux ethnographiques divers.
 
Comité d'organisation : 
Sisa Calapi, Helma Korzybska, Marie Mazzella Di Bosco, Pierre Peraldi-Mittelette
Doctorants du Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative et du Centre de recherche en ethnomusicologie (UMR 7186, Université Paris Nanterre/CNRS)
Avec les conseils de Katell MORAND (Université Paris Nanterre / LESC-CREM, UMR 7186, CNRS).
 
Le programme de ces journées d'etude : ici
 
 

41181732 10157835237938696 5173470025666789376 n

41181732 10157835237938696 5173470025666789376 n

15e Journée du Patrimoine Culturel Immatériel
Tsiganes d'ici et d'ailleurs

En 2004, quelques mois après l’adoption par l’Unesco de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la Maison des Cultures du Monde - CFPCI créait la Journée du PCI afin de promouvoir et d’interroger cette nouvelle catégorie patrimoniale. La ratification de cette convention en 2006 par la Roumanie, vingtième État signataire, permettra l’entrée en vigueur au niveau international de ce texte, ratifié par la France la même année. Pour cette 15e édition, chercheurs, représentants d’institutions et praticiens, de France et de Roumanie, partageront leurs expériences et réflexions sur le patrimoine immatériel des Tsiganes, en particulier musical, s’agissant de sa transmission et de ses évolutions, de ses représentations, appropriations et usages, ainsi que de son traitement patrimonial notamment dans le cadre de dispositifs internationaux comme la Convention de 2003 telle que mise en œuvre dans les pays de résidence de cette minorité transnationale.

Intervenants
- Speranța Rădulescu, ethnomusicologue spécialiste des musiques roumaines de tradition orale, professeur à l’Université nationale de musique de Bucarest, membre de la Société Française d’Ethnomusicologie
- Jonathan Larcher, anthropologue et cinéaste, réalisateur d’une série de films documentaires consacrés aux Tsiganes, Romani Memory #1 – MANEJ (2017) et Romani Memory #2– Amintire (2016)
- Victor A. Stoichiţă, anthropologue, directeur du Centre de Recherches en Ethnomusicologie (CREM) et sous-directeur du Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC), auteur, entre autres, de Fabricant d'émotions (Nanterre, 2008) et Chants tsiganes de Roumanie (Paris, 2010).Séverine Cachat, anthropologue et directrice de la Maison des Cultures du monde – CFPCI, modérera les interventions.

du 8 au 13 mars 2019.


Informations au 01 45 44 72 30

Manifestation organisée dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2018

agenda lasc enfantsetrites campigotto daugey

agenda lasc enfantsetrites campigotto daugey
L’atelier «Enfants et Rites» ambitionne de promouvoir un champ de recherche explorant rites et faits religieux au croisement de l’anthropologie de l’enfance et des enfants et de l’anthropologie générale

Conservant son aspiration exploratoire, la deuxième édition de l’atelier poursuit ses questionnements sur les modes de participation des enfants aux rituels en se demandant dans quelle mesure les enfants sont les sujets, les acteurs et les objets des rites auxquels ils prennent part.

Les enfants ne peuvent-ils être considérés comme «acteurs» de rituels et comme dotés d’«agentivité» qu’à la condition qu’ils soient reconnus comme tels par les adultes ? Cette reconnaissance signe-t-elle la distinction entre deux mondes, où celui des adultes serait la seule manière légitime de «faire société» ? Quelle place et quel statut occupent les rituels d’enfants et les enfants dans leurs propres rituels ?

Quatre axes de réflexion guideront cette investigation:

  1. Reproduction et réinterprétation, apprentissage et créativité
  2. L'action rituelle des enfants en référence au jeu
  3. Modes de participation et «croire»
  4. Représentations de l’enfance et efficacité rituelle

Programme

8h30 Accueil
8h40 Introduction
8h50 Odile JOURNET-DIALLO (Directrice d’études émérite à l'École Pratique des Hautes Études, membre de l'Institut des Mondes Africains)
L'enfant des autres. Conceptions, façonnements et action rituelle, quelques exemples ouest-africains
9h20 Discussion
9h35 Neyra Patricia ALVARADO SOLÍS (Enseignante-Chercheuse, El Colegio de San Luis, A.C., Mexique)
‘Est-ce qu’ils lui ont jeté de la terre ? ’Les enfants ludar (‘gitans’) lors des rituels funéraires au Mexique
10h05 Discussion
10h20 Pause-café
10h30 Marie DAUGEY (Post-doctorante, Fondation Fyssen, LASC/ FaSS, ULiège)
Des enfants médiateurs rituels. Trois postures d’enfants-substituts en pays kabyè (Togo)
11h00 Discussion
11h15 León GARCÍA LAM (Docteur en anthropologie de la UNAM, Post-doctorant El Colegio de San Luis, A.C., Mexique)
Bailando en un solo pie: la actuación de las niñas y de los niños en el ceremonial del pueblo pame de Ciudad del Maíz, México
11h45 Discussion
12h00 Déjeuner
13h15 Elodie RAZY (Professeure, LASC/FaSS, ULiège) & Charles-Édouard DESUREMAIN (Directeur de recherche, CIESAS DF, México / UMR 208 « Patrimoines Locaux et Gouvernance », Institut de Recherche pour le Développement)
Le triangle ontologique de Niño Dios. Sujet, objet et acteur de rituel(s) ordinaire(s) (Mexique)
13h45 Discussion
14h00 Rodolfo Antonio SAN JUAN SAN JUAN (Doctorant en anthropologie, El Colegio de San Luis, A.C., Mexique)
Nahuales, duendes y hechiceros. Enfermedades asociadas a los niños Wixaritari, Nahuas del Alto alsas y del Sur de Jalisco y sus diferentes dispositivos rituales para la sanación<
14h30 Discussion
14h45 Clara DUTERME (Post-doctorante en anthropologie, CEMCA)
Invisibles et omniprésents. Les enfants observateurs, objets et acteurs des rites d’exhumations (Guatemala)
15h15 Discussion
15h30 Marie CAMPIGOTTO (Assistante doctorante et maître de conférences LASC/FaSS, ULiège)
Les enfants dans des rites catholiques : une présence formelle et efficace? Exemples de terrains à Liège (Belgique) et Castelbuono (Sicile)
16h00 Discussion
16h15 Discussion générale & Conclusion de l’atelier

https://www.news.uliege.be/cms/c_10544269/fr/atelier-enfants-et-rites

Joomla SEF URLs by Artio