Événements

Concerts, conférences, soutenances de thèses...

Ville-monde, Bruxelles est le lieu d’existence de répertoires musicaux d’une grande diversité, pratiqués par des personnes en situation de migration, ancienne ou récente, proche ou lointaine. Comment ces musiques évoluent-elles, se transforment-elles, se transmettent-elles dans la capitale de l’Europe ?

Le centre culturel de Ganshoren, la Faculté de Philosophie et sciences sociales, le Laboratoire de Musicologie (ULB) et l’Ecole doctorale ED3LA (Universités de Lyon et Saint-Etienne, France) organisent le 21 mars prochain une journée d’étude et d’échanges consacrée aux musiques migrantes à Bruxelles.

Cette journée d’étude et d’échanges rassemblera chercheurs/euses, acteurs associatifs et représentants du monde institutionnel. Elle permettra de présenter et d’échanger les connaissances disponibles sur les musiques migrantes à Bruxelles, de questionner les pratiques académiques et institutionnelles et d’envisager les possibilités futures pour améliorer la visibilité et la valorisation de ces patrimoines musicaux bruxellois.

Une journée organisée dans le cadre du Festival Music Made in Brux-ELLES, organisé en collaboration avec le Centre Bruxellois d'Action Interculturelle, La Concertation – Action culturelle bruxelloise, le Centre culturel d'Etterbeek Le Senghor et la Centre culturel Bruxelles Nord - Maison de la création. Programme complet : musicmadeinbrussels.wordpress.com

Avec des interventions de Stéphanie Weisser (ULB), Hélène Sechehaye (ULB-Université Jean Monnet, Saint-Etienne), Nicolas Prévôt (Paris X), Mélaine Lefront et Laura Jouve-Villard (CMTRA).

Comité scientifique : Stéphanie Weisser (ULB), Hélène Sechehaye (ULB-Université Jean Monnet, Saint-Etienne), Anne Damon-Guillot (Université Jean Monnet, Saint-Etienne)

Entrée libre

Infos et réservations (recommandées) : 02 420 37 27 – info@lavillaculture.be

Où ? Université Libre de Bruxelles,Campus du Solbosch -  Bibliothèque des Sciences Humaines, local NB.2.VIS - Avenue Paul Héger – 1050 Bruxelles.

 

ulb affiche ok final

ulb affiche ok final

Que nous apprend la musique sur les relations judéo-musulmanes en Algérie?

Avec Jonathan Glasser (College of William & Mary)

Lundi 19 mars 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, université Paris Nanterre

bxf0120.jpg

bxf0120.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rôle important joué par les artistes juifs dans la musique citadine algérienne est souvent pris comme une réplique aux idées d’une inimitié primordiale entre juifs et musulmans et de l’étrangeté des juifs à la fabrique sociale algérienne. Cette intervention utilise des sources d’archives à côté de l’observation ethnographique pour proposer deux niveaux de critique de cette image. Le premier recrute la notion de hiérarchie pour relire l’importance musicale des juifs comme signe de leur marginalité sociale et non comme signe de leur intégration. Le deuxième niveau de critique emploie la notion d’un champ musical élargi pour placer l’idée d’une telle hiérarchie dans un continuum du sacré au profane. Cette interprétation nous permet de mieux théoriser l’indigénéité et l’intimité en même temps qu’elle laisse une place analytique pour la hiérarchie dans plusieurs sens. 

LE PLAISIR DE MUSIQUER Hommage amical et argumenté à Gilbert Rouget (1916-2017) Ethnomusicologue, Africaniste

 2018 04 11 Invitation Rouget

2018 04 11 Invitation Rouget

Séminaire à l'initiative d'Aurélie Rouget-Garma, organisé par Bernard Lortat-Jacob et le Centre de recherche en ethnomusicologie (Crem/Lesc/CNRS), en hommage à Gilbert Rouget (1916-2017), ethnomusicologue, africaniste.

 

11 Avril 2018, 16h15−20h

Institut des Études Avancées, Hôtel de Lauzun,

Île Saint-Louis, 17 quai d'Anjou, 75004-Paris

Présentation 

Évocation de l'homme, de sa vie et de son œuvre, par une dizaine d'ethnologues, de musicologues et d'amis proches. On comprendra à travers ces échanges l'influence décisive que Gilbert Rouget a eue sur l'anthropologie autant que sur la musicologie générale.  Le séminaire se conclura par un concert de musique malinké.

Réservation indispensable à cette adresse (places limitées).

Programme téléchargeable ici.

L’Institut International des Musiques du Monde (IIMM) a pour vocation de devenir un pôle d’excellence en matière d’éducation, de formation, de recherche, de publication, de programmation, de production et de diffusion musicale.

Par des actions pédagogiques et culturelles, l’Institut International des Musiques du Monde (IIMM) a pour vocation de contribuer au développement, à la transmission et à la promotion des musiques du monde en créant des espaces vivants de rencontres et d’échanges d’envergure internationale.

  • Participer à l’émergence de cette culture de tous en proposant un lieu dédié à l’enseignement et à la valorisation des musiques du monde.
  • Ouvrir un Institut pour les professionnels et amateurs de la musique.
  • Proposer un enseignement professionnel, pluridisciplinaire et multiculturel
  • Accueillir des professeurs permanents et invités (français et étrangers).
  • Créer une co-habilitation de diplômes à l’échelle internationale avec les établissements d’enseignement supérieur et les universités.
  • Placer l’éducation au sein d’un Institut professionnalisant afin de participer à une meilleure compréhension des communautés et de contribuer à leur rayonnement.

Les formations actuelles de l’IIMM:

Pratiques, savoirs, expressions vocales et instrumentales, pour vous, pour tous, du débutant au professionnel. Master-classes, cursus généraux, ateliers certifiants, formations continues/spécifiques/de formateurs, académies d’été… Jamais jusqu’ici on n’avait vu réunies dans un même établissement autant de possibilités de s’initier aux musiques du monde, les approfondir, se perfectionner.

Cursus

  • Initiation / approfondissement / perfectionnement
  • Orientation professionnelle / pratique amateur

Formation annuelle:

  • 7 cursus d’enseignement sont proposés pour 2017.
  • 10h par mois par élève.
  • Dans le cadre d’une formation continue, certaines prises en charge sont éligibles.

Découvrez les cours proposés: http://iimm.fr/cursus/


Formations occasionnelles:

  • 20 master-classes sont organisées d’avril à juillet 2017.
  • La durée d’une master-class est de 25 à 30 heures réparties sur 5 jours consécutifs  (à raison de 5h à 6h par jour) pendant les vacances scolaires.
  • Un certificat sera remis à l’issue de la participation à la master-class.

Découvrez les nombreuses master-classes à venir: http://iimm.fr/archives/formateurs/

Quelques artistes et professeurs à l’IIMM:

Houria AÏCHI, Françoise ATLAN, Nabankur BHATTACHARYA, Michel BIANCO, Bijan CHEMIRANI, Fouad DIDI, Dorsaf HAMDANI, Milena JELIAZKOVA, Jean-Étienne LANGIANNI, Maitryee MAHATMA, Lévon MINASSIAN, Miquèu MONTANARO, Maria SIMOGLOU, Sissy ZHOU...

Lieux

Les activités se déroulernt dans les locaux du Conservatoire de la Ville d’Aubagne et de l’IIMM.

Informations

Institut International des Musiques du Monde (IIMM)
7 boulevard Lakanal | 13400 Aubagne | FRANCE | +33 (0)4 42 04 37 73

http://iimm.fr/

https://iimm.fr/equipe/

ICD, CNRS CITERES-Cost, le département de Musicologie et l'UFR Arts et Sciences Humaines de l'Université de Tours s'associent pour une journée d'études le 5 avril sur le thème :
 
A l'écoute des migrations: de l'enquête à la médiation culturelle
 
Cette journée d'étude réunira des chercheurs, musiciens et opérateurs culturels autour de la question des liens entre musique et migrations. Comment enquête-t-on sur les pratiques musicales liées aux parcours et contextes migratoires, comment les donne-t-on à voir et à entendre ? Dans quelle mesure les situations de migration influencent-elles les pratiques musicales ? Comment l'expérience migratoire est-elle mise en récit dans des projets artistiques et culturels et comment s'y articulent des enjeux mémoriels, esthétiques, politiques ?
 
Le premier temps de cette journée abordera des questions de méthodologie à travers des travaux relevant de différents champs disciplinaires (ethnomusicologie, esthétique, sociologie, anthropologie). Dans un second temps, nous examinerons les questions qui émergent lorsque l'on rend visibles et audibles les "musiques migrantes" et ceux qui les produisent (qu’ils soient ou non issus de groupes d’immigration) par le biais de différents supports et dispositifs : disques, webdocumentaires, expositions, concerts, émissions de radio.
 
Vous trouverez ici l'affiche et ici le programme détaillé.
 
La journée se déroulera au département de musicologie de l'Université de Tours (5 rue François Clouet 37000 Tours). Elle sera précédée par une soirée de présentation du projet "D'ici et d'ailleurs: histoires de musiciens en Touraine" (4 avril, 18h: présentation de portraits de musiciens; 19h: concert du Trio Gülay)
 
 
Joomla SEF URLs by Artio