Séminaires

Le Coran à tue-tête. Exubérance et aspérité dans la récitation collective dite taḥzzabt (sud du Maroc)

Lundi 5 novembre 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, Université Paris Nanterre

Anis Fariji (CJB – ANR ILM)

Au Maroc, la récitation collective du Coran est considérée comme une véritable tradition, une spécificité locale louée et défendue par les autorités religieuses officielles. Mais sur cet arrière-fond se détache cependant une manière singulière de réciter collectivement le Coran, portant un nom propre, qui suscite quant à elle discorde et réticences : la taḥzzabt. Car là où les récitations collectives conventionnelles sont quiètes, statiques et lisses, la taḥzzabt, elle, est vigoureuse, animée et âpre. On y récite le Coran à tue-tête, qui plus est en allant crescendo de manière parfaitement synchrone. C’est qu’il s’agit, en fait, d’une épreuve collective où l’exubérance est le maître-mot, aussi bien dans la manière de déclamer et d’articuler le texte sacré que dans la texture vocale. Dimensions de compétition, de fête, voire de jeu, mais aussi et avant tout dimension impérieuse du sacré se nouent toutes dans cette pratique vocale coranique et agissent éminemment sur sa pâte sonore particulière. À la lumière de la complexité et de l’ambivalence du phénomène religieux, cette présentation entend examiner un tel rapport de corrélation entre les qualités esthétiques de la taḥzzabt et les facteurs anthropologiques qui la sous-tendent.

CREM Anis Fariji Novembre

CREM Anis Fariji Novembre

0 0 1 162 894 7 2 1054 14.0 Normal 0 21 false false false EN-GB JA X-NONE

Données numériques et analyse des musiques traditionnelles

Lundi 15 octobre 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, université Paris Nanterre

Anas Ghrab (ISM-Univ. de Sousse, U2S-ENIT) 

À un moment où le futur semble se construire autour de l’« Intelligence Artificielle », il est nécessaire de faire deux lectures critiques : la première est liée à la place qu’occupent les techniques du Machine Learning dans le développement du savoir musicologique et ethnomusicologique, et la deuxième concerne le degré d’intégration de ces techniques dans les pratiques musicologiques et ethnomusicologiques actuelles. À cette fin, notre présentation donnera un aperçu des projets actuellement menées sur l’analyse des données liées aux musiques traditionnelles, puis de quelques techniques de Machine Learning appliquées à la musique, principalement Occidentale. On se posera alors la question de la généralisation de ces techniques aux musiques traditionnelles ainsi que celle des enjeux industriels liés à ces recherches. Finalement, nous engagerons une réflexion sur le rôle des musicologues et ethnomusicologiques dans l’évolution de l’analyse des données numériques liés à la musique.

barraq 60

barraq 60

 

Identité liménienne criolla et la définition d’une « musique noire »

Lundi 24 septembre 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, université Paris Nanterre

Maud Delevaux (jeune docteur, LESC)

Lors de cette intervention, je présenterai les processus de définition et de mise en valeur d’une musique considérée comme noire au sein d’un répertoire criollo (créole) au cours du XXe siècle à Lima. Au sein d’enjeux identitaires locaux et nationaux, des représentations socio-raciales attribuées aux descendants d’Africains furent mobilisées et associées à la préservation de pratiques musicales traditionnelles conférant aux « musiciens noirs » un rôle de porteurs et de gardiens d’une mémoire culturelle locale liménienne. J’exposerai l’élaboration de ce corpus musical et les tensions identitaires qui en procèdent.

 

Marinera con cajón Camilo Blas (1938)

Marinera con cajón Camilo Blas (1938)

Séminaire de formation à la recherche en ethnomusicologie

Musée de l'Homme, 17 place du Trocadéro, 75116 Paris 3e étage, Salle Henri Breuil

Ce séminaire s'adresse à tous les étudiants ayant comme objet de recherche la musique ou sa pratique dans des contextes traditionnels ou populaires. Il vise les ethnomusicologues ainsi que les ethnologues, les musicologues ou toute personne travaillant dans le domaine de la littérature orale.

La construction de l'objet d'étude, la recherche d'une méthodologie adaptée à sa problématique et la mise en pratique d'une approche interdisciplinaire des phénomènes musicaux sont au centre de l'enseignement. Ce dernier prend appui sur des études de cas concrets issus des recherches des participants.

Le prochain séminaire aura lieu le Vendredi, 22 juin de 10h à 13 h.

Michèle Castellengo, Directrice de Recherche émérite au CNRS, acousticienne : "Systèmes d'intervalles et harmoniques".

Le chant de la vara à Fiumedinisi (Sicile) : une voie/voix pour devenir adulte

avec Anne-Florence Borneuf (Cité de la musique - Philharmonie de Paris)

Lundi 14 mai 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, université Paris Nanterre

 

Photo-annonce.jpg

Photo-annonce.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le village sicilien de Fiumedinisi, le « chant de la vara » est exclusivement associé à l’enfance. Perçu comme une cantilène rudimentaire, il est réservé aux enfants et les adultes ne le chantent pas. Or, ce chant n’est pas si enfantin qu’il y paraît et cette ambiguïté s’explique dès lors qu’il est observé dans son contexte, une fête de village qui se conclut par une représentation sacrée de l’Annonciation dont les jeunes acteurs-chanteurs sont choisis par la population à l’issue d’un concours public. Il s’avère en effet que, sous ses divers aspects, le chant joue un rôle central et se révèle comme un puissant vecteur qui, à l’issue du rite et de la fête, mènera les enfants au seuil de leurs tout nouveaux statuts d’adulte, citoyen et chrétien.

Joomla SEF URLs by Artio