Séminaires

Musique et "Patrimoine Culturel Immatériel" au Brésil, 2004-2016

Avec Carlos Sandroni (Universidade Federal de Pernambuco)

Lundi 5 mars 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, université Paris Nanterre

photo_2018-02-08_16-53-28.jpg

photo_2018-02-08_16-53-28.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des politiques pour la 'sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel' ont été mises en place par le Ministère de la Culture du Brésil depuis 2004. Ces politiques ont touché directement à plusieurs formes de musique et danse, dont le samba de roda de l’état de Bahia, le frevo et le maracatu l’état de du Pernambouc, et le jongo des états de Rio de Janeiro et de São Paulo. Nous présenterons en quelques lignes ces différents processus de mise-en-patrimoine, puis discuterons comment ils ont affecté les façons de faire de la musique dans les groupes et communautés concernées.

sur le pentatonisme (1), par Cécile Delétré, Anitha Savithri Herr, François Picard

séance du 12 janvier 2018

salle 134 au Centre Clignancourt

Supersons 

avec Victor Stoichita

Lundi 22 janvier 2018, 14h-16h, salle 308F, MAE, université Paris Nanterre

Fan_metal.jpg

Fan_metal.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Auditeurs au Hellfest 2014 (cliché : Solène Patron, indiemusic.fr)

Des sons organisés peuvent-ils modifier notre rythme cardiaque ?

 Interférer avec nos ondes cérébrales ? Nous guérir ? Nous rendre
 malades ? Nous conduire subrepticement vers des émotions ou des
 comportements inattendus ?

 Des réponses affirmatives à ces questions existent dans de nombreuses
 sociétés, dont la nôtre. Culture populaire et recherche scientifique
 y convergent de longue date pour attribuer à des structures sonores des
 effets particuliers sur les processus biologiques et cognitifs des
 auditeurs. Le séminaire montrera quelques exemples de ces théories et de
 leurs applications pratiques. Nous nous interrogerons sur les
 pressuposés qui les sous-tendent et sur le rôle qu’elles laissent
 (éventuellemement) aux auditeurs dans les effets ressentis.

 

 

 

 

Purahei et au delà : les chants chamaniques guarani-ñandeva (Chaco, Paraguay)

Jean-Pierre Estival

Lundi 8 janvier 2018 14:00 - 16:00

Ruben_opurahei.jpg

Ruben_opurahei.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nocturnes, les chants purahei des hommes ou des femmes guarani-ñandeva sont considérés comme des chemins qui permettent de trouver, et d'interagir avec le monde complexe des esprits des êtres vivants. On les entonne à des fins variées : curatives pour juguler les très fréquentes actions de prédation, propitiatoires, de commodité dans la vie quotidienne, etc. Ils ont une validité interethnique, et ont leurs équivalents nivacle ou lumnanas, voire enthlet, populations avec qui les Guarani-Ñandeva partagent des perspectives communes. Nous décrirons ces chants, et montreront comment les textes sont pensés plus qu'énoncés, avec quelques incursions nivacle quand nécessaire. Enfin, nous évoquerons comment la déforestation massive en cours dans le Chaco, dont les Indiens sont la main d'oeuvre prolétarisée, influe -ou non- sur un monde d'esprits dont les espèces s'effacent, et dont les chants peinent à suivre la trace.

séance du séminaire d'ethnomusicologie de Paris-Sorbonne, le 17 novembre 2017
 
Eftychia Droutsa présentera sa thèse, Musiques mineures, Le rituel de mevlud chez les femmes pomak en Thrace Occidentale, dont la soutenance est prévue le mercredi 13 décembre 2017 à 9 h
vendredi 17 novembre de 16h à 18h en salle 134, Centre universitaire Clignancourt
sur réservation pour les personnes extérieures à Paris-Sorbonne
Joomla SEF URLs by Artio