Appel à manifestations

Seconde édition du séminaire nomade de la SFE  (2018 – 2019)

 

Initié en 2017-2018, le format du séminaire nomade veut d’une part promouvoir la diffusion des recherches en ethnomusicologie sur le territoire national, et d’autre part encourager la circulation des connaissances et des formats de restitution dépassant le cadre des manifestations académiques traditionnelles. Afin de garantir l’accessibilité des connaissances, les divers événements organisés (conférences, journées d’étude, tables-rondes) font l’objet d’une captation et sont mis en ligne sur le site internet de la Société Française d’Ethnomusicologie.

 

Musique et immigrations en France

Le thème des pratiques musicales en contexte d’immigration est travaillé en France depuis une vingtaine d’années par des initiatives à la jonction entre ethnomusicologie, médiation culturelle et politiques territoriales (Mahfoufi et Chevalier 1993, Pardo et Mounaïm 1998, les publications du CMTRA, Prévôt 2016). Il a aussi suscité des travaux d’ethnomusicologues étrangers et de chercheurs d’autres disciplines, en particulier sociologues et politistes, qui se sont penchés sur les formes hybrides de la chanson populaire maghrébine et sur le rap comme forme d’expression paradigmatique des descendants d’immigrés dans la société postcoloniale (Durand 2002, Huq 2001, Kapchan 2009, Marranci 2000, Hammou 2012, Raibaud 2008, Suzanne 2009). Il a enfin constitué un point nodal des débats sur l’évolution de l’ethnomusicologie dans la littérature ethnomusicologique anglophone ou germanophone et plus largement, dans des travaux de chercheurs explorant les sociétés et « villes dans lesquels ils vivent » (Araujo 2009).

Ce séminaire nomade entend proposer un état des lieux des travaux actuels sur les liens entre musique et immigrations en France, en s’intéressant aux phénomènes de relocalisation des traditions, de création en contexte diasporique, de patrimonialisation et de rapport à des héritages multiples. Il mettra en avant des approches ethnographiques et historiques, tant sur des formes et répertoires très audibles dans l’espace public que sur d’autres formes moins connues ou moins étudiées : pour examiner par exemple les reconfigurations de traditions classiques (comme la nûba) ou de répertoires de musique sacrée à la lumière des circulations entre la France et d’autres pays. Il s’agira aussi de mettre au jour des continuités de questionnements aussi bien que des différences d’approche avec l’anthropologie urbaine, la sociologie des migrations ou les études (notamment littéraires) explorant les enjeux esthétiques de la représentation de l’expérience migratoire. Dans quelle mesure ces perspectives permettent-elles d’éclairer le statut (souvent paradoxal) des artistes issus de l’immigration dans l’espace public français ? Quels liens et tensions se dessinent entre divers lieux de publicisation et les sphères intimes de « communautés » ou de groupes d’amateurs ? Comment s’articulent ces cadres collectifs et des démarches de création singulières ?

Les manifestations de ce séminaire se dérouleront entre septembre 2018 et juin 2019.

Nous appelons les membres de la Société Française d’Ethnomusicologie à nous soumettre des propositions d’événements (conférences, débats, journées d’étude, colloques) pouvant être intégrés dans le cadre de ce séminaire. La SFE pourra apporter une aide partielle à leur réalisation (sous forme de défraiements pour un à deux intervenants) à condition qu’ils soient co-financés et que les rencontres fassent l’objet d’une captation audio ou audio-visuelle. Les propositions devront comporter un court descriptif (1 demie-page), un programme et un budget prévisionnel de l’action.

Date-limite : 12 juillet 2018 (pour les manifestations de septembre à juin 2019)

Envoi des propositions : sfe@ethnomusicologie.fr ET talia.bachir-loopuyt@univ-tours.fr    

Bibliographie indicative:

 

ARAUJO, Samuel, « Ethnomusicologists researching towns they live in : theoretical and methodological queries for a renewed discipline », Musicology 9, 2009.

AUBERT, Laurent (dir.), Musiques Migrantes, Genève, Musée d’ethnographie, 2005.  

BACHIR-LOOPUYT, Talia, « Des identités pour rire? Sur une plaisanterie bavaro-mongole et la question du multiculturalisme dans l’Allemagne d’aujourd’hui », Cahiers d’ethnomusicologie 26, 2013, p. 209-229.

BARBE Noël et Marina CHAULIAC, ed. L'immigration aux frontières du patrimoine. Vol. 28. Les Éditions de la MSH, 2016.

BELBAHRI, Abdelkader, « Création musicale, héritages et expressions culturelles des jeunes issus de l’immigration dans l’agglomération lyonnaise », Écarts d’identité, 114, 2009.

BOHLMAN, Philip Vilas. « When migration ends, when music ceases », Music and Arts in Action 3.3, 2011, p. 148-166.

CLAUSEN, Bernd, Ursula HEMETEK et Eva SAETHER (éd.), Music in Motion: Diversity and Dialogue in Europe, transcript Verlag, 2009.

CMTRA, La Guillotière ; Des mondes de musiques, Musiques du Maghreb à Lyon ; Flamenco à Lyon ; Lyon Orientale ; Les Pentes de la Croix-Rousse ; Musiques du 8 , dans la collection « Atlas Sonores en Rhône-Alpes » du CMTRA, de 1995 à 2017.

DAMON-GUILLOT Anne et LEFRONT Mélaine, Comment sonne la ville ? Musiques migrantes de Saint-Étienne, CMTRA, Atlas Sonores en Rhône-Alpes, 2017.

DURAND, Alain-Philippe, ed. Black, Blanc, Beur: Rap Music and Hip-Hop Culture in the Francophone World, Lanham, MD: The Scarecrow Press, 2002.

GAULIER, Armelle. ZEBDA, TACTIKOLECTIF, ORIGINES CONTROLEES: la musique au service de l'action sociale et politique à Toulouse. 2014. Thèse de doctorat. Université de Bordeaux.

GREVE, Martin. Die Musik der imaginären Türkei: Musik und Musikleben im Kontext der Migration aus der Türkei in Deutschland. Metzler, 2003.

GROSS, Joan, David McMurray and Ted Swedenburg. 1992. « Rai, Rap, and Ramadan Nights: Franco-Maghribi Cultural Identities ». Middle East Report 178:11-16,24.

HAMMOU Karim, Une histoire du rap en France, Paris, La Découverte, 2012.

HUQ, Rupa, « Rap à la française: Hip-hop as Youth Culture in Contemporary Post-colonial

France », in : Transitions of Youth Citizenship in Europe: Culture, Subculture and Identity, éd. par Andy Furlong et Irena Guidikova, 41-60. Strasbourg: Council of Europe

Publishing, 2001.

KAPCHAN, Deborah, « Learning to Listen: The Sound of Sufism in France », The World of Music 51, no. 2, 2009, p. 65-89. 

LABORDE Denis,  « Création musicale, World Music et diversité culturelle : la musique comme outil d’intelligibilité anthropologique », Transposition [En ligne], Hors-série 1 | 2018

LABORDE Denis, « La musique pour s’entendre? Politique et migration dans les métropoles occidentales », in BACHIR-LOOPUYT, Talia, DAMON-GUILLOT, Anne ; (dir.), Une pluralité audible ? Mondes de musique en contact, Tours, PUFR, 2018.

MAHFOUFI Mehena, CHEVALIER Sophie, Les pratiques musicales au sein des communautés issues de l’immigration. Deux exemples : la communauté portugaise à Paris et dans la région parisienne, la communauté maghrébine à Lyon et sa région, Paris, Société Française d’Ethnomusicologie, 1993.

MARRANCI, Gabriele. “A Complex Identity and Its Musical Representation: Beurs and Raï Music in Paris”. Music and Anthropology 5, 2000.

MILIANI, Hadj, « Diasporas musiciennes et migrations maghrébines en situation coloniale », Volume !, 12, 2015/1.

OLSEN, Dale A., « Music of Immigrants groups », in Olsen D. A. et Sheehy D. E. dir., Garland Encyclopedia of World Music, vol. 2, part. 2 (« Issues and processes in the Music of South America, Mexico, Central America, and the Caribbean »), Routledge, 1998.

PARDO, Martial ; MAHJOUBA, Mounaïm, Le tour du monde en 25 voisins : musiques et récits de l’immigration en Basse-Normandie, de 1914 à nos jours, Paris, Actes Sud, 1998.

PEREIRA Victor, « Chanson et immigration portugaise en France : une musique du retour ?», Volume ! [En ligne], 12 : 1 / 2015, mis en ligne le 24 novembre 2015, dernière consultation le 30 mars 2017. URL : http://volume.revues.org/4601

PREVOT Nicolas, « Ethnomusicologie et recherche-action ; Le patrimoine musical des Nanterriens », Cahiers d’ethnomusicologie, 29, 2016, p. 137-156.

RAIBAUD Yves, « Les Musiques du monde à l’épreuve des études postcoloniales »,Volume!, 6 : 1-2, 2008, 5-16.

SUZANNE, Gilles, « Musiques d’Algérie, mondes de l’art et cosmopolitisme », Revue européenne des migrations internationales, 25, 2009/2.

WONG, Deborah, Speak it Louder: Asian Americans Making Music, London: Routledge, 2004.

Joomla SEF URLs by Artio