Actualités de l'ethnomusicologie

Pochette du disque

Pochette du disque

Vamanan Namboodiri, chant et musiciens (style carnatique)
Kalamandalam Jaya Prakash, chant et musiciens (style sopana)
Enregistrements collectés et commentés par Brigitte Chataignier

Le mohini attam (littéralement "danse de l'enchanteresse") est la danse classique du Kerala au sud-ouest de l'Inde. Cette danse de femme connut son âge d'or sous le règne du Mahârâjah Svâti Tirunâl (1813-1847) qui composa une grande partie du répertoire.

Le mohini attam relève du style lasya fait de mouvements circulaires, de courbes et de spirales sur un tempo lent ou modéré qui rappellent la nature keralaise : le balancement des palmes, l’ondulation des rizières et le cycle perpétuel des vagues... Les sentiments y tiennent une place centrale et la musique concourt à leur expression.

W260143

W260143
Kim Young-gil, cithare à archet ajaeng
Yoon Ho-se, tambour janggu

Le sanjo est une suite pour instrument solo discrètement accompagné par un tambour. Ce genre apparu à la fin du XIXe siècle puise dans plusieurs héritages : la musique chamanique improvisée sinawi, l’"opéra à un acteur" pansori, la musique des lettrés pungnyu. Inventé en 1890 par le maître de la cithare gayageum Kim Chang-jo, le sanjo est très vite adapté à d'autres instruments.

C'est le cas de l'ajaeng, cette cithare à cordes frottées au timbre puissant, proche du violoncelle, avec des sonorités tantôt soyeuses tantôt granuleuses. D’abord calme et méditative à la manière d’un impromptu, la pièce, composée de plusieurs parties enchaînées, gagne peu à peu en rapidité et en virtuosité. Les joueurs d'ajaeng sont rares, particulièrement ceux qui, comme Kim Young-gil, maîtrisent l'art du sanjo. Ce grand artiste nous propose ici la version qu'il a héritée de son maître, Pak Jong-sun, suivie d'une composition originale dans le style chamanique sinawi.

1. Sanjo d'ajaeng : jinyangjo, jungmori, jungjungmori, jajinmori.
2. Sinawi : introduction, gutgeori, interlude, jajinmori, hwimori, finale.

Une nouveauté CD INEDIT/Maison des Cultures du Monde
réf : W 260143. Distribué par Socadisc. Egalement disponible en mp3 sur iTunes, Qobuz, Fnac, Amazon etc.

Entre 2004 et 2010, le MRAC a publié, en coédition avec les éditions fonti musicali (Bruxelles), une série de 12 CD’s consacrés aux musiques traditionnelles de la RDC, l’« Anthologie de la musique congolaise ».

Initiée par Jos Gansemans, éditeur scientifique des volumes 1 à 11, cette collection s’est conclue par le n° 12 (sous la direction d’Ignace De Keyser). Elle a permis de diffuser des enregistrements issus des collections du MRAC ou de l’Institut des Musées nationaux du Congo (IMNC) et réalisés durant diverses missions par des spécialistes comme Benoit Quersin, John Hart, le père Ménard, Didier Demolin ou encore bien entendu Jos Gansemans.

Samedi 31 mars, à Marseille, dans le cadre du Salon de la World Music Babel Med , l’Académie Charles-Cros (France) a remis un de ses prix « Coup de cœur 2012 » à la collection dans la catégorie « Musiques du monde ».

 

Fiche de mission PILOTAGE DU PORTAIL PÉDAGOGIQUE DES MUSIQUES MODALES


Objectif: développement d'un portail pédagogique des musiques modales

Durée de la mission : 12 mois du 01/01/2019 au 31/12/2019.

Horaire mensuel : 28 heures / environ 7 heures hebdomadaires

Lieu de la mission : télétravail et dans les locaux des partenaires du projet (Brest, Paris, Rennes, Lorient)

Envoyez votre candidature à : contact@drom-kba.eu / 09 65 16 71 21

Description du projet : Le portail pédagogique des musiques modales est un projet numérique collaboratif et transdisciplinaire qui a pour objectif de transmettre les musiques modales à un large public. Sous l'impulsion de son fondateur, Erik Marchand, l'association Drom est à l'initiative de ce projet dans le cadre de son activité de recherche sur les musiques modales.

Pour sa mise en œuvre elle a ainsi constitué un comité de coordination de 10 personnes composé de musiciens, d’enseignants et de chercheurs issus de champs disciplinaires distincts mais complémentaires : la didactique, l’informatique musicale et la musicologie, qui contribuent de façon bénévole à son élaboration. Il s’inscrit dans une dynamique de transmission des savoirs recourant aux potentialités pédagogiques du numérique. Ce projet part d'un besoin de renforcer la pluralité et la diffusion des savoirs dans l'enseignement musical en France, en prenant en compte les musiques populaires de tradition orale et certaines musiques savantes modales qui ne s'appuient pas, ou peu, sur l'écrit.

Ce portail numérique présente des enjeux en termes :

• de didactique, par la conception d’une méthode et de dispositifs pour organiser et transmettre des savoirs et leurs apprentissages pour différents publics

• d’élaboration et de transmission de connaissances ethnomusicologiques, avec une appréhension globale et inédite de la modalité via une mise en avant de différentes formes esthétiques

• d’informatique avec la mise en œuvre d’une interface mobilisant des outils pertinents et novateurs en informatique musicale.

L’enjeu pédagogique est de proposer à des publics débutants autant que confirmés de découvrir et de comprendre la notion de modalité dans différents patrimoines musicaux.

Missions

En étroite concertation avec l'équipe de Drom et avec le comité de coordination, la mission comprend la mise en œuvre de la ligne artistique du projet, sa structuration ainsi que son rayonnement.

1- Suivi du développement du portail

- Suivi de réalisation des trois analyses (corpus sonore, visuel, audio, graphique) auprès des experts sollicités en concertation avec le comité de coordination

- Evolution éventuelle de la structure modulaire qui sert de modèle unique pour décliner l'ensemble des analyses et de ses modules complémentaires (forum, espace collaboratif, jeux...),

- Suivi du développement numérique

- Validation du protocole d'expérimentation en concertation avec le comité de coordination et réajustement des contenus en fonction des retours utilisateurs

- Mise en place des réunions de coordination en concertation avec la chargée de mission Drom (convocation, animation, suivi de la feuille de route)

Possibles déplacements pour le suivi de l'expérimentation sur le terrain.

2- Rayonnement du projet

- Définition et structuration des grandes étapes de mise en œuvre du projet

- Présentation du projet lors de réunions avec des des partenaires nationaux ou régionaux : FAMDT, CMTRA, AMTA, etc,...

- Définition et engagement des partenariats avec des structures culturelles nationales afin de garantir le rayonnement et la mutualisation du projet avec d'autres plateformes existantes

- En lien avec la chargée de mission, participation à la rédaction de dossiers de financements pour le projet

- Coordination scientifique d’une ou plusieurs rencontres permettant de valoriser le portail pédagogique des musiques modales et notamment dans le cadre du colloque NoBorder organisé par Drom à Brest en décembre 2019.*

http://www.drom-kba.eu/-L-association-DROM-.html

CDI (ou Détachement) à pourvoir à partir de janvier 2019
 
Ce poste est ouvert aux fonctionnaires appartenant à des corps ou cadres d'emplois ayant vocation statutaire à
exercer des missions de conservation ou d'autres missions scientifiques liées aux collections dans les Musées
nationaux ; et aux chercheurs confirmés (niveau doctorat) spécialistes du patrimoine musical et culturel non-
occidental.
 
Le Musée national de la musique est un des départements de l’établissement public national de la Cité de la musique
- Philharmonie de Paris. A la fois lieu d’exposition, de recherche, d’animation pédagogique, de manifestations culturelles et de documentation, le Musée s’appuie sur une importante collection d’œuvres et d’instruments de musique. Il possède un rayonnement international et exerce auprès du Service des Musées de France un rôle de conseil et d’animation du réseau des collections publiques dans le domaine de la musique.
 
Le Musée dispose d’une Equipe Conservation-Recherche comprenant un laboratoire, d’un centre de documentation partagé avec le Pôle ressources, d’un service des activités culturelles et d’un service des expositions, ainsi que d’une équipe administrative et de surveillance.
 
L’Equipe Conservation-Recherche fait partie du CRC (Centre de Recherche sur la Conservation), unité de recherche du CNRS, du ministère de la culture et de la communication et du Muséum national d’histoire naturelle. Elle est également membre fondateur du Collegium Musicæ au sein de Sorbonne-Universités, et est membre de la Fondation des Sciences du Patrimoine.
 
MISSIONS
Sous la responsabilité de la directrice du Musée, le/la conservateu/trice participe à la mise en œuvre du projet scientifique et culturel du musée. Il/elle coordonne les missions de conservation et de restauration relatives à son corpus, ainsi que l’inventaire et la documentation des œuvres. Il/elle cherche à enrichir les collections et à en assurer le rayonnement, en participant au travail de médiation, en collaborant – en tant que commissaire ou conseiller– aux expositions temporaires, en contribuant à la programmation culturelle, ainsi qu’au travers de projets de recherche, de publications et d’interventions publiques au sein de la Philharmonie ou à l’extérieur. Il/elle joue aussi un rôle de conseil auprès des collections publiques liées à la musique et à l’organologie, et contribue à l’animation d’un réseau de partenaires et de professionnels liés à l’instrument de musique (musiciens, luthiers,
facteurs, acousticiens...).
 
Périmètre scientifique :
– Le/la conservateur/trice est en charge de la conservation, de l’étude, de l’enrichissement et de la diffusion d’une importante collection d’instruments et d’objets liée aux cultures musicales non-occidentales.
– Il/elle encourage l’intégration de ce corpus dans une histoire culturelle élargie, en dialogue avec l’art contemporain et/ou les musiques actuelles.
 
Activités :
Contribuer à la gestion de la collection :
– en assurant une veille sur l’état de la collection, en identifiant et en suivant les opérations de restauration et de conservation préventive, en collaboration avec le laboratoire, les restaurateurs, les facteurs et les luthiers ;
– en assurant les travaux de récolement et leur suivi ;
– en supervisant, en collaboration avec la Régie, les mouvements d’œuvres (accrochages, prêts, convoiements).
Mettre en œuvre le projet scientifique et culturel de l’institution :
– en enrichissant la collection suivant la politique d’acquisition définie par l’établissement ; en rédigeant la documentation préalable à l’acquisition ou aux interventions en commission ;
– en animant la politique de diffusion des collections de l’établissement (prêts et dépôts) ;
– en formulant des préconisations pour le jeu des instruments et en assurant le suivi de celui-ci (concerts, enregistrements...) ;
– en effectuant des recherches à caractère scientifique pour enrichir la connaissance sur la collection, en collaboration avec le laboratoire, la médiathèque et la direction éditoriale de la Philharmonie ;
– en collaborant aux projets culturels (programmation musicale ou événementielle, expositions, colloque...) en relation avec les services concernés.
 
Valoriser son expertise et faire de son périmètre d’activités un pôle d’excellence et d’innovation :
– en assurant une mission de conseil auprès de la DMF ou d’autres instances publiques (instruction des avis de sorties de territoire, expertises sur des collections musicales d’autres musées
– acquisitions, conservation préventive, restauration, muséographie...)
– en participant à des actions de formation ou d’enseignement ;
– en publiant sur la collection ;
– en participant à des instances scientifiques et culturelles nationales et internationales, et notamment en contribuant à l’animation des réseaux de chercheurs officiellement associés au Musée de la musique (CRC et Collegium Musicae);
– en développant des réseaux professionnels ou des partenariats ;
– en proposant de nouvelles orientations de développement.
 
PROFIL RECHERCHE
– Connaissance de l’organologie et de l’histoire des musiques non-occidentales ;
– Intérêt pour l’ethnomusicologie ;
– Expérience professionnelle souhaitée dans le domaine des musées et de l’histoire de l’art;
– Intérêt pour les pratiques artistiques et/ou musicales actuelles ;
– Maîtrise de l’anglais exigée et d’une autre langue étrangère souhaitée.
 
QUALITES REQUISES
- Sens du service public ;
- Capacité d’initiatives et force de propositions ;
- Goût du travail en équipe ;
- Capacité à dialoguer et à coopérer avec les partenaires professionnels internes et externes.
 
Les candidatures (CV + lettre de motivation) sont à adresser à la Direction Ressources Humaines de la
Cité de la musique -
Philharmonie de Paris par mail «recrutement@cite-musique.fr»
ou par courrier
au 221 avenue Jean-Jaurès 75019 PARIS.
La Cité de la musique –
 
Philharmonie de Paris a obtenu le double label «égalité professionnelle entre les hommes et les femmes » et « diversité». A ce titre, elle met en place une politique de prévention des discriminations dès la phase de recrutement.
Elle vise également à promouvoir la diversité en élargissant le réseau de diffusion de ses offres d’emploi et de stage.
 

Cette rubrique recense quelques publications des membres : livres, disques, outils multimedia, etc. Les travaux financés par la Société sont distingués dans la rubrique Publications.

Cette rubrique contient des appels pour des colloques, des publications collectives, des concours, des postes à pourvoir.

Joomla SEF URLs by Artio