Parutions

Cette rubrique recense quelques publications des membres : livres, disques, outils multimedia, etc. Les travaux financés par la Société sont distingués dans la rubrique Publications.

NEMO-Online Vol. 4 Nos. 6&7 is now available for downloading (download link below) / NEMO-Online Vol. 4 nos 6&7 est disponible pour téléchargement (lien ci-dessous).

All pdf articles in this volume are available individually at http://nemo-online.org/articles and bookmarked for titles, subtitles and figures / tous les articles au format pdf de ce volume sont téléchargeables individuellement à http://nemo-online.org/articles et contiennent des marque-pages correspondant aux titres, sous-titres et figures.

Note that minor changes in the layout may occur between individual articles and the binded volume, due to the harmonising of the layouts between No. 6 and No. 7 / Les changements mineurs de la mise en page entre articles individuels et volume collaté sont dûs à l'harmonisation entre les deux numéros 6 & 7 suite aux améliorations apportées à partir du n°7.

Hard and soft copy printed versions to follow shortly / Les versions imprimées seront disponibles prochainement.

NEMO-Online Vol. 4 contents / contenu / ملخّص :

Editor's letter / Éditorial / كلمة الناشرين : Evolution, problems and alternate propositions for musicology and ethnomusicology / Évolution, problèmes et proposition alternatives pour musicologie et de l'ethnomusicologie التطوّر، المشاكل والحلول البديلة لعلم الموسيقى (موسيقولوجيا) وعلم الموسيقى
الإثنية (الإتنوموسيقولوجيا)

NEMO-Online No. 6 :

  • Amine Beyhom : "A Hypothesis for the Elaboration of Heptatonic Scales," Near Eastern Musicology Online 4 6 |2017-05| p. 5–88.
  • Richard Dumbrill : "The Truth about Babylonian Music," Near Eastern Musicology Online 4 6 |2017-08| p. 91–121.
  • Bruno Deschênes : "A preliminary approach to the analysis of honkyoku, the solo repertoire of the Japanese shakuhachi," Near Eastern Musicology Online 4 6 |2017-08| p. 123–143.

 NEMO-Online No. 7 :

  • Amine Beyhom"MAT for the VIAMAP – Maqām Analysis Tools for the Video-Animated Music Analysis Project," Near Eastern Musicology Online 4 7 |2018-11| p. 145–256.

Vol. 4 Nos. 6&7 (pdf).

Previous volumes / Volumes précédents / الأعداد السابقة /

Note: we use at NEMO-Online the CharisSIL font / nous utilisons à NEMO-Online la police CharisSIL / http://www.fon.hum.uva.nl/praat/CharisSIL-4.110.zip / also available at / également téléchargeable à / http://www.fon.hum.uva.nl/praat/download_win.html.

(Permalink: http://nemo-online.org/?p=1750)

CAHIERS 31 Couv 2008x2835

CAHIERS 31 Couv 2008x2835

Cahiers d’ethnomusicologie 31

« Enfants musiciens »

Etudier les musiques enfantines à partir des musiciens qui les produisent, c’est-à-dire les enfants eux-mêmes, montre comment ces derniers intègrent, reproduisent, modifient et transgressent les codes et les règles du monde dans lequel ils vivent. Nous devons aux spécialistes du « folklore enfantin » des typologies précises des répertoires enfantins et des collectes d’envergure. Mais leur approche est souvent primitiviste – l’origine de la musique se nicherait chez les enfants – ou idéaliste – les enfants comme derniers gardiens de la tradition.

Les textes d’anthropologie, de sciences de l’éducation, d’ethnomusicologie et de psychologie réunis dans ce volume placent notamment la question de l’entre-enfants au centre des débats. Ils permettent de considérer les enfants comme doués d’agentivité dans le monde musical complexe qui les entoure, celui des traditions culturelles, des institutions scolaires et religieuses, de la famille, ou encore des médias. Enfin ils évoquent, à travers les réminiscences des adultes, le rôle fondateur de l’expérience musicale.

 

DOSSIER : ENFANTS MUSICIENS

Coordonné par Anne Damon-Guillot et Talia Bachir-Loopuyt

Anne Damon-Guillot Préface : Musiques de l’enfance et enfants musiciens

Luc Charles-Dominique Enfants violonistes des siècles passés en France. Un violon d’enfant dans un musée de Grasse (Alpes-Maritimes)

Xavier Bisaro Le chant des écoliers de Silly-en-Multien à la fin de l’Ancien Régime : une initiation villageoise

Julie Delalande Les jeux de tape-mains : l'engagement des enfants dans une pratique musicale inventive

Andrea Emberly Les enfants comme collaborateurs : comprendre les mondes musicaux des enfants en reconsidérant les constructions de l’enfance

Stéphanie Geneix-Rabault Hors normes ? Quand la diversité linguistique et culturelle inspire le répertoire chanté des enfants (Nouméa, Nouvelle-Calédonie)

Ebru Yilmaz et Il était une fois… C’era una volta… De la narrativité

Maya Gratier verbale à la narrativité non verbale des interactions mère-bébés 

Marta Amico, Claire Clouet, Maxime Le Calvé, Julie Lewandowski, Lucille Lisack et Julie Oleksiak, Le projet Démos de la Philharmonie de Paris, des enfants musiciens comme projet de société ?

Anne-Florence Borneuf Une voie/voix pour devenir adulte : le chant de la vara à Fiumedinisi (Sicile) :

Corinne Frayssinet Savy Expériences sensorielles enfantines du flamenco. Contribution à une anthropologie du sentir

Ingrid Le Gargasson La transmission familiale de la musique hindoustanie au sein des communautés de spécialistes ou l’incorporation d’un savoir musical (Inde du Nord)

Nepomuk Riva Conserver, interdire ou réécrire… Que faire des chansons enfantines racistes en Allemagne ?

 

DOCUMENTS

Anne Marie-Grosser La créativité enfantine dans la comptine

Francis Corpataux Jouer pour s’approprier des chants et danses traditionnels (Bénin, Côte-d’Ivoire)

Michel de Lannoy Musiques en filigrane : un tambour de bois chez les enfants Fodonon de Côte-d’Ivoire, le sukorè

Marc Loopuyt Musique à la source chez les Berbères ’Aït Saïd (Moyen Atlas, Maroc)

Mukaddas Mijit Elley Balam, une berceuse ouïghoure sur scène

 

ENTRETIENS

Luc Charles-Dominique De l’ethnomusicologie à la « musicologie transculturelle ». Entretien avec Francesco Giannattasio

Marta Amico Grandir en musique chez les jeli du Mande (Mali). Un entretien avec Lucy Durán

 

HOMMAGES

Bernard Lortat-Jacob Gilbert Rouget (1916-2017) : une évocation

Fabrice Contri Jacques Bouët (1945-2018), quelques souvenirs joyeux

François Picard De Brest à l’Oural, et au-delà. Hommage à Henri Lecomte (1938-2018)

 

LIVRES

Raffaele Pinelli Francesco Giannattasio et Giovanni Giuriati eds : Perspectives on a 21st Century Comparative Musicology : Ethnomusicology or Transcultural Musicology ?

Frank Tenaille Arnaud Robert : Genève aux rythmes du monde. Une histoire des Ateliers d’ethnomusicologie

Giovanna Iacovazzi Enrique Cámara de Landa : Etnomusicologia

Giovanni Giuriati Antonello Ricci : Il secondo senso. Per un'antropologia dell'ascolto

Séverine Gabry-Thienpont Sybille Emerit & al., dir : Musiques ! Echos de l'Antiquité

Dana Rappoport Jean-Michel Beaudet : Jouer, danser, boire. Carnets d’ethnographies musicales

Marie-Hélène Pichette Marie-Line Dahomay : Chaben, Gaston Germain-Calixte : On chantè-véyé. Essai

Denis-Constant Martin Alice Aterianus-Owanga : « Le rap, ça vient d’ici ! » Musiques, pouvoir et identités dans le Gabon contemporain

Vincent Zanetti Luciana Penna-Diaw : La musique des Wolof du Sénégal (régions du Kajoor, Saalum et Waalo)

Etienne Bours Charlotte Poulet : Le chant des mots. Ethnographie d’une pratique musicale irlandaise

Talia Bachir-Loopuyt Anne Damon-Guillot et Mélaine Lefront, dir. : Comment sonne la ville ? Musiques migrantes de Saint-Étienne

Hélène Delaporte Eckehard Pistrick : Performing Nostalgia. Migration Culture and Creativity in South Albania

Jean Lambert Robert Lachmann : The Oriental Music Broadcast 1936-1937. A Musical Ethnography of Mandatory Palestine

Ingrid Le Gargasson Katia Buffetrille et Isabelle Henrion-Dourcy, dir. : Musique et épopée en Haute-Asie. Mélanges offerts à Mireille Helffer à l¹occasion de son 90e anniversaire

Hervé Roten Jessica Roda : Se réinventer au présent. Les Judéo-espagnols de France

 

CD, DVD

Anne-Florence Borneuf Epic Folk Songs from Bosnia and Herzegovina. The collections of Matija Murko (1912, 1913)

Victor A. Stoichiţă Roumanie. Musique du Maramureş. Groupe Iza

Jérôme Cler L’Heure de Salomon. Chants, danses et musiques au Yémen

Wataru Miyakawa Japon. Teruhisa Fukuda, maître de shakuhachi. Offrande musicale.

 

THESES

Ikbal Hamzaoui Le Son Jarocho, un genre musical à Veracruz, Mexique

You Li-Yu La cithare chinoise qin à travers les poèmes des Tang (618-907) – ses caractéristiques, sa place et son rôle dans la société et la culturel chinoise

Tarek Abdallah L'art du 'ud égyptien, de l'organologie à la performance. La virtuosité traditionnelle et son évolution à l'aune du 78 tours

Meriem Alaoui Btarny Les métamorphoses gnawa et l’idéal d’une société plurielle. Ethnographie des modes de légitimation des transformations sociales 

Sylvain Roy Le rubâb afghani, étude historique, organologique et musicologique d'un luth d'Asie Centrale

Eftychia Droutsa Musiques mineures. Le rituel de mevlud chez les femmes pomaks de Thrace occidentale

Giordano Marmone Danser et chanter un système d'âge. Anthropologie musicale des Samburu (Kenya)

Marie-Christine Parent Le moutya à l’épreuve de la modernité seychelloise. Pratiquer un genre musical emblématique dans les Seychelles d’aujourd’hui (océan Indien)

Sandrine Teixido Du festival Africolor à Mulhouse, capitale du monde musiques, territoires et politique

Isabelle Mayaud Sciences de la musique sans frontières ? Contribution à une sociologie du processus de primitivisation

Emilia Chamone Tradition, pratique et diffusion du maracatu de baque virado (France-Brésil)

Raphaël Blanchier Les danses mongoles en héritage : performance et transmission du bii biêlgee et de la danse mongole scénique en Mongolie contemporaine

 

Commandes : abo@adem.ch


 

NEMO-Online a le plaisir de publier ce nouvel article par Amine Beyhom sur les outils de notation et d'analyse graphique de la mélodie et du rythme.

La notation musicale est réputée être disqualifiée pour les analyses de musique "étrangères" et ce depuis, au moins, les expériences de Charles Seeger avec le mélographe. Il n'en reste pas moins que la notation classique reste l'outil principal d'analyse de ces musiques dans les recherches musicologiques, et de leur enseignement dans les conservatoires locaux. Les méthodes de Seeger étaient à l'avant-garde de la recherche pour une analyse –  et une notation – alternative des musiques traditionnelles mais, de manière assez surprenante, ne semblent pas avoir pris racine dans l'enseignement de l'ethnomusicologie.

Beyhom propose un dossier volumineux en trois parties, basé sur l'oeuvre pionnière de Seeger – et d'autres ethnomusicologues – ainsi que sur les améliorations de cette méthode apportées au fil des recherches par ses successeurs. La première partie retrace les débats soulevés par l'utilisation (ou non) de la notation musicale classique pour les musique non occidentales – notamment non semi-tonales – tandis que la deuxième partie est consacrée à une courte rétrospective historique de la notation de la musique du maqām. La troisième partie décrit divers outils d'analyse des hauteurs et du spectre d'une mélodie qui sont une aide à l'analyse – et à la compréhension, sinon à une meilleure écoute – de ces musiques. En conclusion l'auteur appelle à implémenter l'enseignement des analyses vidéo-animées de hauteurs dans l'enseignement courant de l'ethnomusicologie, comme outil principal d'analyse des musiques "autres".

Le dossier est accompagné d'un fichier Power Point contenant quelques exemples d'analyse avec curseur se déplaçant horizontalement sur l'écran, et de 41 analyses vidéo dont le temps total s'élève à 2 heures et 13 minutes.

Amine Beyhom: "MAT for the VIAMAP – Maqām Analysis Tools for the Video-Animated Music Analysis Project," Near Eastern Musicology Online 4 7 |2018-11| p. 145–256.

 1

1

LES « BANDES » DE VIOLONS EN EUROPE : CINQ SIÈCLES DE TRANSFERTS CULTURELS. Des anciens ménétriers aux Tsiganes d'Europe centrale,

Les fortes ressemblances entre anciens ensembles ménétriers de violons et actuelles bandes de violons – tsiganes – d'Europe centrale, autorisent l'hypothèse des transferts culturels.

Les Tsiganes étant présents en Europe depuis le XVe siècle, les processus de mise en contact entre eux et les populations locales (Gadjé) sont multiples : circulations humaines de toutes sortes, cadre répressif et carcéral associé au vagabondage, fréquentation, par les Tsiganes, des nobles, des cours, de l'espace économique et performatif de la foire, des milieux du théâtre itinérant. Par ailleurs, au XVIIe siècle, les bandes de violons – surtout françaises – ont essaimé dans toute l'Europe, notamment centrale. De ce fait, les actuelles bandes de violons européennes, témoignant de l'histoire migratoire tsigane, des échanges entre Tsiganes et Gadjé et entre Européens eux-mêmes, constituent une mémoire interculturelle de l'Europe.

Si l'itinérance, l'oralité, la périphérie sociale et culturelle, la dilution du "Bohémien" dans le "vagabond" complexifient le traitement d'une telle recherche en raison de la raréfaction des sources directes, l'un des objectifs de cet ouvrage est de révéler le dynamisme et le mouvement des sociétés européennes anciennes, l'extrême complexité de leur fonctionnement musical, l'enchevêtrement de leurs réalités sociales, économiques, politiques, culturelles. Cette histoire des bandes de violons en Europe doit, certes, être appréhendée dans le cadre des cours, mais aussi d'une culture ménétrière urbaine, rurale, parfois foraine et marginale, itinérante et nomade.

L'autre ambition de cet ouvrage est de proposer une nouvelle approche de la technique et du jeu violonistiques des anciens ménétriers violonistes, notamment à la cour de France, à partir de l'étude des consorts populaires actuels de violons de certaines régions d'Europe occidentale (Italie), centrale et balkanique.


Luc Charles-Dominique est Professeur d'ethnomusicologie à l'Université Nice-Sophia-Antipolis (Université Côte d'Azur). Ses recherches sont en anthropologie musicale historique (personnage historique du ménétrier, symboliques du sonore), en épistémologie (liens de l'ethnomusicologie et de l'histoire), en ethnomusicologie de la France et de la Méditerranée (anthropologie de la modernité). Cofondateur et président du CIRIEF (Centre International de Recherche Interdisciplinaire en Ethnomusicologie de la France), il est membre de l'Institut Universitaire de France.

Table of Contents

Introduction.

PREMIERE PARTIE : « LES "TSIGANES" EN FRANCE : DE QUI ET DE QUOI PARLE-T-ON ?

Ch1. — Éléments pour une histoire tsigane, au-delà des mythes et des fantasmes
— les sources d'une histoire tsigane
— les mythes des origines et leurs controverses
— clichés et fantasmes du bohémianisme

Ch2. — Migrations, groupes, états socio-économiques
— chronologie des principales migrations
— quelques identificateurs migratoires, dès le XVe siècle
— les différents groupes tsiganes et la question de leurs dénominations
— les principales activités socio-économiques des Tsiganes en Europe et en France

DEUXIEME PARTIE : TSIGANES ET MENETRIERS : « TOUJOURS EN ROUTE ET EN EVEIL... AU HASARD DES RENCONTRES ET DES OCCASIONS... »

Ch3. — « Aller, venir, passer, repasser » : la mobilité partagée des Tsiganes et des Gadjé dans la France ancienne
— itinérance, nomadisme... un peu de sémantique
— en finir avec les localismes, se départir de la notion d'isolat
— les principales formes historiques d'itinérance en France
— les Tsiganes en France, entre nomadisme et sédentarité
— les grandes voies de circulation et la logistique du voyage

Ch4. — Une marginalité assignée, partagée et réprimée
— les codes sociaux, culturels et ethniques de la distinction chez les Tsiganes
— vagabondage et marginalité
— la répression du vagabondage et des Tsiganes en particulier
— Tsiganes et Gadjé, galériens et musiciens...

Ch5.— Les Tsiganes, les cours et la noblesse
— les parrainages de Tsiganes par les nobles
— mariages mixtes et brassages
— les causes de la présence tsigane dans les cours
— un cas d'école : le château de Brissac (Anjou)

Ch6.— Foires, marchés et commerce des instruments de musique sous l'Ancien Régime
— foires et marchés : des échelles différentes, des systèmes complémentaires
— les grandes foires et leur attractivité
— acteurs et logistique du commerce de foire
— la foire, univers composite, espace de la marge
— le commerce des instruments de musique sous l'Ancien Régime
— la foire, plaque tournante du commerce des instruments de musique
— le colportage, la « mercerie » et la musique

Ch7.— Foire, spectacles, arts de la performance
— ¬le théâtre de foire et des boulevards
— les marionnettistes
— les danseurs de cordes
— les acrobates et les hercules forains
— les opérateurs et les charlatans
— les montreurs de tours et d'animaux savants
— « colporteurs faméliques », chanteurs ambulants et autres artistes de foire
— l'univers musical de la foire

Ch8.— Les Tsiganes, au cœur de la foire
— les Tsiganes et la foire
— foires aux chevaux, maquignons et Tsiganes
— la « Bonne aventure » et la foire

Ch9.— Le théâtre, entre itinérance et musique : une source de rencontres
— théâtre et musique au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime
— musiciens, danseurs et acteurs du théâtre itinérant en France
— les Tsiganes et le théâtre
— Gitans et Bohémiens dans la production théâtrale et à l'opéra

Ch10.— Les Tsiganes, la musique, la danse, le cirque
— les Tsiganes et la musique
— les Tsiganes et la danse
— les Tsiganes et le cirque

TROISIEME PARTIE – BANDES DE VIOLONS ET TRANSFERTS CULTURELS : DE L'HISTOIRE AU TERRAIN ET DU TERRAIN A L'HISTOIRE

Ch11.— De l'histoire à l'ethnomusicologie : les « bandes » de violons, à travers l'Europe et les cultures, à travers le temps
— dès le XVIe siècle, les « bandes » de violons et autres consorts
— bandes de violons à la cour de France et dans les cours d'Europe
— traditions régionales de bandes de violons en Europe occidentale jusqu'à nos jours
— l'appropriation historique du violon par les Tsiganes
— peut-on écrire l'histoire des bandes de violons en Europe centrale ?
— similarités organologiques entre bandes tsiganes d'Europe centrale, anciennes bandes ménétrières et actuelles bandes de violons d'Europe occidentale

Ch12.— De l'ethnomusicologie à l'histoire : peut-on reconstituer le jeu des anciennes bandes ménétrières de violons ?
— la tenue et le jeu de l'archet : une esthétique de l'énergie et de l'efficacité sonore
— polyphonie et harmonie
— le rôle rythmique du « remplissage » : marquer les contretemps
— le violon ménétrier en « bandes » : des musiques de l'improvisation

Conclusion
Bibliographie
Crédits photographiques
Table des illustrations
Index.

L'ouvrage est publié chez Brepols Publishers (Turnhout, Belgique), dans la collection Epitome Musical (direction Philippe Vendrix).
 

Copertina Giannina w

Copertina Giannina w

Ce volume naît de notre rencontre avec Giannina Malaspina et Marino Ciprietti, chanteurs-conteurs itinérants, actifs dans une vaste région rurale et montagneuse de l'Italie centrale pendant la seconde moitié du XX e siècle. Une rencontre qui remonte à 1993, quand a été réalisé l'unique enregistrement sonore du couple lors de leurs quêtes à domicile, et qui a mûri dans un projet impliquant de nombreux acteurs entre les Abruzzes, Paris et Lisbonne. C'est une recherche ethnomusicologique et musicale qui découle du désir de raconter et d'être en quelque sorte complices d'un phénomène rituel extraordinaire mais peu connu, lié à une histoire humaine particulièrement significative. En interprétant les oraisons pour les défunts, les histoires des saints et la chanson dévotionnelle des musiciens errants, Giannina – comme le souligne Mauro Geraci dans l'introduction – "encadrera son deuil jamais refermé pour la perte de son père, [...] en se faisant elle-même peu à peu, avec Marino, porte-parole et médiatrice d'un deuil étendu et partagé, d'une douleur chantée, considérée comme utile et exemplaire pour soi comme pour tous"

Bonini Baraldi, Filippo; De Virgilio, Domenico & Spitilli, Gianfranco. 2017. Giannina Malaspina Cantastorie. Teramo: Centro Studi Don Nicola Jobbi.

4eme de couverture et index+communiqué de presse : ici

ISBN • 978-88-941462-2-6

Coll. Studi e Documenti di Antropologia e di Etnomusicologia SDAE 3

256 pp., ill. b/n 

Avec CD encarté. 

Prix :  20 €

Pour info et achats: 

Facebook https://www.facebook.com/centrostudijobbi/ 

www.centrostudijobbi.it | associazione.bambun@gmail.com
Joomla SEF URLs by Artio