Plus de 200 ans après leur arrivée en France, les Divertissements chinois envoyés par Amiot et conservés à la Bibliothèque nationale de France ont été l'objet d'un travail de recherche, d'édition et d'interprétation associant François Picard, Jean-Christophe Frisch et leurs ensembles respectifs, Fleur de prunus et XVIII-21 Musique des Lumières, devenu XVIII-21 Le Baroque nomade. Nous avons même eu l'occasion en 2003 de jouer le 1er divertissement, Xi Shifan yinyue pu avec Tan Longjian et d'autres professeurs du Conservatoire central de Pékin, à Paris, en tournée et de les publier en CD Vêpres à la Vierge en Chine, K617 155.
À peine dix ans après cette restitution, des chercheurs chinois commencent à s'intéresser à ce répertoire, magnifique et demeuré sous forme de manuscrit inédit. Nous avons donc jugé utile de le mettre à disposition de tous.
François Picard, Joseph-Marie Amiot, Divertissements chinois, 1779, présentation et édition. 2013.
en ligne sur http://www.plm.paris-sorbonne.fr/spip.php?article29

Joomla SEF URLs by Artio