L-Afrique-Musiquante-300x420

L-Afrique-Musiquante-300x420
Musiciennes et musiciens traditionnels d'Afrique noire au siècle dernier.

Trois cents photographies donnant à voir autant d’actions musicales différentes, dont les enregistrements sont regroupés sur les deux disques compacts encartés à la fin du livre, composent le présent ouvrage où l’on trouvera, entre autres exemples :


* des musiques de grands rituels, comme celui, si exceptionnel, du Sigui (ici celui de 1967), que les Dogon (Mali) ne célèbrent qu’une fois, sept ans de suite, tous les soixante ans, ou encore, d’une part, des opérations de semailles (Sénégal, 1967), de l’autre le culte des morts (Bénin 1969), avec dans les deux cas des personnages masqués, aux voix elles aussi masquées et comme venues d’outre-tombe ;


* des musiques de pur plaisir, comme celle d’une jeune et jolie personne jouant d’un instrument baptisé en français « tape-cuisse » ;


* des descriptions d’instruments de musique, entre autres, un « xylophone double sur fosse », accordé suivant une échelle de timbres, et un « xylophone sur cadre » à l’accord équiheptaphonique.


Au total, le tableau est celui de l’art de « musiquer » – pour reprendre la formule de Jean-Jacques Rousseau – de dix-sept groupes ethniques d’Afrique francophone.
Ancien directeur de recherche au CNRS, auteur de la plupart des photographies et des enregistrements de cet ouvrage,
Gilbert Rouget a longtemps dirigé le Département d’ethnomusicologie de feu le Musée de l’Homme à Paris.


L’ouvrage réunit trois cents photographies et des enregistrements exceptionnels regroupés sur un CD encarté.

23 X 30 – 288 pages

ISBN : 978-2-36013-241-6 

Lien vers la page de l'éditeur ici.

 

 

Joomla SEF URLs by Artio