book 780 image cover
book 780 image cover
Le 20 avril prochain paraîtra Les Indiens d'Amérique et leur musique, inédit en français de la grande Frances Densmore.
 
Dès 1901, cette ethnomusicologue est partie à la rencontre des Sioux, des Hopis et autres Pueblos pour enregistrer leurs chants et recueillir l'héritage musical amérindien. 
Dans cette édition illustrée, on retrouve l'étude qu'elle a menée pour comprendre le sens de cette musique à travers les différentes croyances, pratiques et organisations sociales.
 
Cet ouvrage s'inscrit chez Allia aux côtés de Musique et transe chez les Arabes (Gilbert Rouget), La paternité dans la psychologie primitive (Bronislaw Malinowski) ou encore le Petit Chaperon rouge dans la tradition orale (Yvonne Verdier).
 
"Chaque garçon indien, à l'âge d'environ douze ans, était censé jeûner durant plusieurs jours et attendre le rêve ou la "vision" où lui apparaissait son "esprit protecteur" individuel, dont il recevait en général une chanson. Par la suite, lorsqu'il souhaitait recevoir "l'aide de l'esprit", il chantait celle-ci en exécutant certains gestes consacrés. Le garçon jeûnait parfois chez lui, le visage noirci de charbon. Plus souvent, il partait s'isoler jour et nuit pour attendre sa vision, tandis que dans certaines tribus la veillée revêtait un caractère cérémoniel. S'il obtenait une vision, il rentrait chez lui en jeune homme sérieux et avisé, prêt à assumer les obligations de son rêve."
 
Chant de guerre, de guérison ou berceuse : chez les Indiens d'Amérique, on chante pour le bénéfice de tous et chaque danse a un sens, chaque chant, une symbolique. L'expression musicale, dansée, jouée, vocalisée, peut être transmise des esprits aux hommes. Les chansons peuvent aussi se monnayer, d'homme à homme et à prix fort. Frances Densmore prend soin de distinguer ce qui sépare cette culture musicale, riche et variée, de la nôtre. En décrivant l'organisation sociale de chaque tribu et sa conception bien particulière du domaine sonore, à travers les croyances et les pratiques, les rituels et les instruments de musique – instruments à vent, tambours, baguettes, crécelles –, elle parvient à nous faire entendre la large résonance de cette musique au sein des coutumes indiennes. Nous découvrons le chant du scalp chez les Ojibwés, le système de symboles des Chippewas pour retenir paroles et mélodies ou encore l'importance des silences chez les Cocopas. Une civilisation entière apparaît sous nos yeux, avec son histoire, ses cérémonies, ses incantations, ses danses.
Traduit de l'anglais par Julien Besse.
Joomla SEF URLs by Artio