Parutions

Cette rubrique recense quelques publications des membres : livres, disques, outils multimedia, etc. Les travaux financés par la Société sont distingués dans la rubrique Publications.

Cet ouvrage est publié par la Maison du luthier / Musée, dans la collection Musiques populaires inédites.

Le livre comporte 144 pages et plus de 140 photos.

 

Grâce aux cahiers de ventes des luthiers Pajot Jeune, Pajot Fils et Pimpard à Jenzat, le livre vous permet de découvrir plus de deux mille joueurs de vielle répartis en France, Auvergne, Bourgogne, Centre et Limousin. À partir des données brutes comptables, j'ai dressé des notices biographiques en regroupant les ventes et réparations effectuées pour chaque musicien.

 

Vous trouverez un descriptif plus détaillé en pièce jointe ou en vous rendant sur le site de la Maison du luthier / Musée (rubrique publications) : http://www.maison-luthier-jenzat.fr

 

Numéro dirigé par Emmanuelle Olivier, avec des textes de Sarah Andrieu, Élina Djebbari, Jean-Paul Fourmentraux, Denis-Constant Martin, Abdoulaye Niang, Juan Paulhiac, Martin Stokes.

À l’heure où le numérique fait émerger de nouveaux modes d’écriture, d’écoute, d’échange, de circulation et de stockage des données, mais aussi de nouvelles formes d’autorité, d’économies et de types de relation au temps et au monde, ce numéro interroge les notions de création musicale et chorégraphique en contexte de globalisation. À travers une série d’études de cas qui dépassent les distinctions Nord/Sud, écrit/oral, savant/populaire, religieux/profane, on saisit mieux comment ces pratiques participent d’un même régime de création qui, tantôt intègre, tantôt met en tension deux logiques, l’une du renouvellement, l’autre de l’innovation. De la même manière, ces pratiques de composition et de recomposition sont interrogées en termes de régimes d’autorité, ce qui permet de montrer que, dans de multiples régions du monde, des solutions alternatives aux « droits d’auteur », certaines anciennes, d’autres plus récentes, ont été mises en place et s’inscrivent désormais dans ces nouvelles économies de services suscitées par la démocratisation du numérique.

SOMMAIRE

Plancke

Plancke
Recueil de chants punu

de Carine PLANCKE

110 p 

ISBN : 978-9-4916-1526-9

Collection : « Documents de Sciences humaines et sociales »

 

Cette étude s’inscrit dans le champ des recherches ethnomusicologiques sur les cultures et identités musicales. Il concerne plus précisément la société punu, sur laquelle il y a peu de publications. Cette étude entre particulièrement bien dans la collection « Documents de sciences humaines et sociales » dans laquelle des recueils de chants d’autres régions ont déjà été édités.

La première partie décrit en détail le culte qui est voué aux génies de l’eau dans la société rurale des Punu au Congo-Brazzaville.

La seconde partie contient le répertoire de chants voués aux génies de l’eau qui ont pu être recueillis. Un premier chapitre rassemble les chants responsoriaux voués aux génies et les formules conclusives qui leur sont appariées. Un deuxième contient les adages qui constituent le chant monodique voué aux génies. Il donne également deux exemples concrets de ce type de chant afin que le lecteur puisse comprendre comment, au cours de la performance, des adages sont agencés et mêlés à des mélismes. Un dernier chapitre présente des contes qui mettent en scène des génies de l’eau.

Intitulée Carnet de Voyage, et réalisée par Édouard Fouré Caul-Futy, cette émission propose tous les dimanches de 19h à 19h30 une rencontre d’1h30 avec un ethnomusicologue et ses terrains.

Il est également possible de réécouter les émissions à partir du site internet, qui offre en plus des photos, une séléction de publications, la liste des extraits écoutés, etc.

Deux émissions ont été diffusées pour le moment, l’une avec Bernard Lortat-Jacob et l’autre avec Jérôme Cler.

ethnocentrisme creation

ethnocentrisme creation
Édité par Annie Dupuis avec Jacques Ivanoff

Livre broché 544p. FMSH Editions

 

Résumé: Les productions artistiques des sociétés dites traditionnelles sont présentées comme ne s'inscrivant pas dans une continuité historique qui leur est propre, mais situées par rapport à une histoire de l'art occidentale qui les place dans un « présent artistique » auquel l’impact de la modernité et du monde occidental viendrait mettre fin. C’est méconnaître la plasticité de la tradition, ne pas prendre en compte la diversité de ces œuvres et de leurs facteurs, limiter les emprunts au modèle occidental donné comme norme et sous-estimer les capacités à interpréter les modèles étrangers, proches et lointains. L’ouvrage interroge cette vision réductrice et cette appropriation de l’Occident et la confronte à travers de nombreux exemples aux modes d’expression et de performance artistiques dépassant les chefs d’œuvre des arts visuels souvent donnés comme seuls représentatifs en s’intéressant avant tout aux artistes, à ce qui fonde leur expérience et leur pratique artistiques et à ce qu’ils en disent.

Le sommaire est disponible en cliquant ici.

 
 
 

 

 

 

Joomla SEF URLs by Artio