Parutions

Cette rubrique recense quelques publications des membres : livres, disques, outils multimedia, etc. Les travaux financés par la Société sont distingués dans la rubrique Publications.

Assemaneh DZ001 CoverL’album Assemaneh contient des œuvres qui ont été composées quelques années après mon départ de mon pays natale, l’Iran. Ces compositions ont été inspirées à la fois du répertoire traditionnel de la musique iranienne appelée Radif et d’un sentiment de l’espoir et de la nostalgie au cours de mon séjour en France. Je suis toujours à la recherche d’un langage plus accessible à travers d’une musique traditionnelle pour créer un langage renouvelé qui, tout en s’émancipant des obligations traditionnelles, en préserve à la fois le caractère et l’authenticité. L’inspiration des rythmes et des mélodies de la tradition continue donc à nourrir mon esprit. Pour un nouveau langage, il fallait donc traverser l‘étape cruciale de la transition entre la tradition et l’évolution qui mène ensuite à la création. Ces créations sont des cris de l’espoir qui me poussent de les murmurer dans l’oreille de l’avenir.

http://www.musiccentre.ca/node/82112

https://itunes.apple.com/ca/album/assemaneh/id840882014

http://www.amazon.fr/Assemaneh-Dariush-Zarbafian/dp/B00J1E9DY0

 

W260149
W260149
Iran
Musique de l'époque Qajare
Ensemble Delgosha

Siamak Jahangiry, flûte ney, arrangements, direction
Pantea Alvandipour, chant
Elmira Mardaneh, viole kamancheh
Hamid Khansari, luth à manche court ud
Ariya Piratâi, luth à manche long târ
Vahid Fataei, tambour calice tombak

La Perse fut un creuset majeur du maqâm, cet univers musical savant dont l’influence s’est étendue le long des Routes de la Soie jusqu’aux confins de la Chine et de l’Inde.

Mais c’est au milieu du XIXe siècle, sous le règne des Qajars, que l’art musical persan connaît son apogée. Le radif, répertoire savant, est entièrement repensé et réorganisé, sans rompre cependant avec la tradition. Il s’enrichit de formes nouvelles comme le prélude pishdaramad ou l’intermède chaharmezrab et le chant prend une importance qu’il n’avait pas auparavant, concourant à un regain de la poésie.

Jusqu’alors, les musiciennes étaient cantonnées à l’espace féminin. Elles commencent à paraître en public. La plus remarquable est Qamar ol-Molouk Vaziri, que ce soit par l’étendue de son registre, la rapidité et la souplesse de son vibrato, la délicatesse des ornements. 80 ans plus tard, Pantea Alvandipour fait revivre ce style vocal inimitable avec ses étonnantes brisures de la voix qui magnifient l’expression dramatique du chant.

Elle est accompagnée par l’ensemble Delgosha, un petit ensemble instrumental dirigé par Siamak Jahangiry, un jeune maître de la flûte ney qui incarne la relève de la tradition musicale persane et auquel on doit les arrangements des deux suites de cet album : Avaz Afshari et Avaz Dashti, composées de préludes, de pièces vocales libres ou rythmées, d'interludes et d'improvisations instrumentales.

 

Un CD INEDIT/Maison des Cultures du Monde W 260149
18 plages - 59 mn - notice 28 pages français/anglais.
Auteur de la notice : Maryam Gharasou (CREM)

Plus d'infos, écouter des extraits, voir des photos, acheter le CD


Maison des Cultures du Monde | 
101 Bd Raspail 75006 Paris | 
info@maisondesculturesdumonde.org | 
01 45 44 72 30

 

Coup de coeur CrosSamedi 22 mars, l’Académie du disque Charles Cros
a décerné l'un de ses Coups de cœur Musiques du Monde 2014
dans la catégorie “Mémoire vivante”
à l'album de la collection INEDIT/Maison des Cultures du Monde

Musiques du Vanuatu, fêtes et mystères (W260147)
Enregistrements et texte d’Alexandre François et Monika Stern.

« Un magnifique CD de terrain, réalisé à partir de nombreuses sessions dans neuf îles de l’archipel de Vanuatu. Un travail qui s’inscrit en plein dans la perspective de l’ethnomusicologie d’urgence : celle de la sauvegarde d’une mémoire et d’une culture musicale menacées. »

Ce CD est disponible chez les disquaires (distribution Socadisc), sur la boutique en ligne de la Maison des Cultures du Monde et en téléchargement et streaming sur iTunes, Fnac, Virgin, eMusic, Deezer, etc.

visiter le site INEDIT | renseignements par courriel

Couverture du disque
Couverture du disque
une sélection des archives
de l'Institut vietnamien de musicologie

Ensembles de Bac Lieu, An Giang, Long An, Tay Ninh
Musiciens de Ho Chi Minh Ville

Le đờn ca tài tử est un genre vocal et instrumental traditionnel né dans le sud du Vietnam à la fin du XIXe siècle de la combinaison de la musique rituelle nhạc lễ du sud du Vietnam et de la musique de chambre nhạc huế du centre du Vietnam. Le nom signifie littéralement "musique et chant des amateurs" car il s'agit d'abord d'une musique de divertissement pour lettrés et mélomanes de toutes les couches sociales.

Le đờn ca tài tử est interprété par un petit ensemble instrumental comprenant en général un luth en forme de lune đờn kìm, une cithare à seize cordes đờn tranh, une vièle à deux cordes đờn cò et une guitare occidentale ghi ta phím lõm qui a été adaptée à la musique vietnamienne. On peut aussi y entendre le monocorde đờn bầu, d'autres luths et des flûtes.

À la fin des années 30, la plupart des artistes de tài tử se mirent d’accord sur un répertoire de vingt pièces fondamentales, toutes instrumentales. Considérées comme l’essence du đờn ca tài tử, ces pièces constituent le répertoire de référence. Mais déjà, des paroles avaient été adaptées à certaines mélodies, faisant du đờn ca tài tử l'une des sources de l'opéra rénové du sud, le cải lương.

De tous les genres traditionnels pratiqués aujourd’hui au Vietnam, le đờn ca tài tử est celui qui résiste le mieux au déversement quotidien de musique populaire américaine, britannique ou coréenne et l'on compte aujourd'hui près de 30.000 praticiens dans les provinces du sud Vietnam.

Cet album présente un panorama du répertoire de référence, mais aussi d'autres pièces vocales et instrumentales, interprétées en solo, en duo ou en ensemble par les cinq meilleurs groupes de đờn ca tài tử du Vietnam méridional.

Un CD INEDIT/Maison des Cultures du Monde W 260148
16 plages - 75 mn - notice 28 pages français/anglais.
Auteur de la notice : Nguyen Thuy Tien (Institut Vietnamien de Musicologie)

Plus d'infos, écouter des extraits, voir des photos, acheter le CD


Maison des Cultures du Monde | 
101 Bd Raspail 75006 Paris | 
info@maisondesculturesdumonde.org | 
01 45 44 72 30

couverture
couverture
Volume 38, numéro 1, 2014

Sous la direction de Nathalie Fernando et Jean-Jacques Nattiez
Sommaire

Nathalie Fernando et Jean-Jacques Nattiez
Présentation
Théories et pratiques de l’ethnomusicologie aujourd’hui

Christine Guillebaud
L’art de la multimodalité. Musique, image et danse en Inde

Frank Alvarez-Pereyre
Linguistique, anthropologie, ethnomusicologie : regards croisés

Jean During
Pour une déconstruction des corpus musicaux canoniques d’Asie intérieure

Flavia Gervasi
Interactions dans la construction d’une identité musicale locale. dimension sociopolitique du succès du festival Notte della Taranta

Marc Chemillier, Jean Pouchelon, Julien André et Jérôme Nika
La contramétricité dans les musiques traditionnelles africaines et son rapport au jazz

Aurélie Helmlinger
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Topologie et diffusion du double tenor pan (Trinidad et Tobago)

Nathalie Fernando, Hauke Egermann, Lorraine Chuen, Bienvenu Kimbembé et Stephen E. McAdams
Musique et émotion. Quand deux disciplines travaillent ensemble à mieux comprendre le comportement musical humain

Patrick Savage et Steven Brown
Pour une nouvelle musicologie comparée : Cinq champs de recherche, cinq débats essentiels

Jean-Jacques Nattiez
La recherche des universaux est-elle incompatible avec l’étude des spécificités culturelles ? Réflexions sur l’ethnomusicologie selon John Blacking

- Commander ce numéro
- S'abonner

 

Joomla SEF URLs by Artio