Parutions

Cette rubrique recense quelques publications des membres : livres, disques, outils multimedia, etc. Les travaux financés par la Société sont distingués dans la rubrique Publications.

Couverture du disque
Couverture du disque
une sélection des archives
de l'Institut vietnamien de musicologie

Ensembles de Bac Lieu, An Giang, Long An, Tay Ninh
Musiciens de Ho Chi Minh Ville

Le đờn ca tài tử est un genre vocal et instrumental traditionnel né dans le sud du Vietnam à la fin du XIXe siècle de la combinaison de la musique rituelle nhạc lễ du sud du Vietnam et de la musique de chambre nhạc huế du centre du Vietnam. Le nom signifie littéralement "musique et chant des amateurs" car il s'agit d'abord d'une musique de divertissement pour lettrés et mélomanes de toutes les couches sociales.

Le đờn ca tài tử est interprété par un petit ensemble instrumental comprenant en général un luth en forme de lune đờn kìm, une cithare à seize cordes đờn tranh, une vièle à deux cordes đờn cò et une guitare occidentale ghi ta phím lõm qui a été adaptée à la musique vietnamienne. On peut aussi y entendre le monocorde đờn bầu, d'autres luths et des flûtes.

À la fin des années 30, la plupart des artistes de tài tử se mirent d’accord sur un répertoire de vingt pièces fondamentales, toutes instrumentales. Considérées comme l’essence du đờn ca tài tử, ces pièces constituent le répertoire de référence. Mais déjà, des paroles avaient été adaptées à certaines mélodies, faisant du đờn ca tài tử l'une des sources de l'opéra rénové du sud, le cải lương.

De tous les genres traditionnels pratiqués aujourd’hui au Vietnam, le đờn ca tài tử est celui qui résiste le mieux au déversement quotidien de musique populaire américaine, britannique ou coréenne et l'on compte aujourd'hui près de 30.000 praticiens dans les provinces du sud Vietnam.

Cet album présente un panorama du répertoire de référence, mais aussi d'autres pièces vocales et instrumentales, interprétées en solo, en duo ou en ensemble par les cinq meilleurs groupes de đờn ca tài tử du Vietnam méridional.

Un CD INEDIT/Maison des Cultures du Monde W 260148
16 plages - 75 mn - notice 28 pages français/anglais.
Auteur de la notice : Nguyen Thuy Tien (Institut Vietnamien de Musicologie)

Plus d'infos, écouter des extraits, voir des photos, acheter le CD


Maison des Cultures du Monde | 
101 Bd Raspail 75006 Paris | 
info@maisondesculturesdumonde.org | 
01 45 44 72 30

couverture
couverture
Volume 38, numéro 1, 2014

Sous la direction de Nathalie Fernando et Jean-Jacques Nattiez
Sommaire

Nathalie Fernando et Jean-Jacques Nattiez
Présentation
Théories et pratiques de l’ethnomusicologie aujourd’hui

Christine Guillebaud
L’art de la multimodalité. Musique, image et danse en Inde

Frank Alvarez-Pereyre
Linguistique, anthropologie, ethnomusicologie : regards croisés

Jean During
Pour une déconstruction des corpus musicaux canoniques d’Asie intérieure

Flavia Gervasi
Interactions dans la construction d’une identité musicale locale. dimension sociopolitique du succès du festival Notte della Taranta

Marc Chemillier, Jean Pouchelon, Julien André et Jérôme Nika
La contramétricité dans les musiques traditionnelles africaines et son rapport au jazz

Aurélie Helmlinger
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Topologie et diffusion du double tenor pan (Trinidad et Tobago)

Nathalie Fernando, Hauke Egermann, Lorraine Chuen, Bienvenu Kimbembé et Stephen E. McAdams
Musique et émotion. Quand deux disciplines travaillent ensemble à mieux comprendre le comportement musical humain

Patrick Savage et Steven Brown
Pour une nouvelle musicologie comparée : Cinq champs de recherche, cinq débats essentiels

Jean-Jacques Nattiez
La recherche des universaux est-elle incompatible avec l’étude des spécificités culturelles ? Réflexions sur l’ethnomusicologie selon John Blacking

- Commander ce numéro
- S'abonner

 

VDE 1414 Digipack recto

VDE 1414 Digipack recto
L'obokano est une lyre à huit cordes, considérée comme la plus volumineuse de ce type encore utilisée aujourd’hui. Elle se distingue des autres lyres kényanes en raison du timbre des sons qu’elle émet, qui sont graves et grésillants. L'obokano est aujourd’hui jouée dans le cadre de répertoires traditionnels aussi bien que d’inspiration «moderne». En contexte urbain ou rural, interprétées par des joueurs jeunes ou plus expérimentés, les chants accompagnés par l'obokano ont en commun de dégager une énergie extraordinaire et de susciter un enthousiasme irrésistible, chez les musiciens comme chez les auditeurs.
Ce CD a reçu cette année le "Coup de coeur" de l'Académie Charles Cros, catégorie "Musiques du monde".

Enregistrements (2012) et textes: Stéphanie Weisser

 

En savoir plus: http://www.ville-ge.ch/meg/cd.php

CD AIMP CVII / VDE-1414, 2014

Le CD Kenya. L'obokano, lyre des Gusii, récemment publié par les AIMP-VDE Gallo (série dirigée par Madeleine Leclair) a reçu samedi 22 mars un prix "Coup de Coeur Musiques du Monde" 2014 dans la catégorie Mémoire Vivante.

"Les sonorités de la grande lyre obokano à huit cordes sont absolument fascinantes, avec leurs timbres graves et « grésillants » qui donnent une vibration particulière à la musique. Réalisés en contexte traditionnel rural ou moderne urbain, ces enregistrements récents montrent la dynamique et le renouveau d’une pratique vocale et instrumentale ancrée dans l’univers rituel des Gusii du Kénya." Frank Tenaille

Enregistrements (2012) et textes : Stéphanie Weisser

http://www.charlescros.org/coupsdecoeur/index.php?annee=2014&id=100&id_cdc=9&saison=none&nom=Array&idOeuvre=1709

https://www.ville-ge.ch/meg/cd.php

Mercredi 26 février sur France Musique a eu lieu la première d'une émission produite et animée par des doctorants de l'EHESS qui ont créé en 2013 l'Institut de Recherches sur les Musiques du Monde (www.irmm.org)
Vous pouvez réécouter l'émission en podcast pendant 1000 jours.
 
 
"Des ethnologues, des ethnomusicologues et Françoise Degeorges embarquent avec les musiciens qu’ils aiment pour les faire se rencontrer dans l’intimité d’un esquif sonore, plateau partagé habilement aménagé dans le ventre de la Maison de Radio France. 
Depuis les temps bénis du commandant Cousteau, aucune expédition scientifique n’avait suscité autant de rêve et d’enthousiasme : nous allons bricoler avec vous des musiques du monde le temps d'une croisière express sur notre fier Bertsulari. Pas besoin d’enfiler votre pull marin, le temps sera beau et chaud et la mer sera belle si vous l'aimez très agitée."
Joomla SEF URLs by Artio