Angeline Yegnan
Angeline Yegnan
2852

En bref

Chercheure en ethnomusicologie, Prof certifiée d'Education musicale, conceptrice de projets socio-culturels, musicienne, auteur, compositeur, écrivain, technicienne de scène..
Patrimoine culturel africain : les musiques de trompes traversières de Côte d'Ivoire et les arcs musicaux africains.
Afrique et Europe : Côte d'Ivoire, Sénégal, Burkina-Faso, Ghana / France, Belgique, Hollande, Espagne, Autriche, Angleterre, Suisse...
Afrique

Recherches

1- Mes recherches passées ont porté sur :

La musique des trompes traversières en pays tagbana, en Côte d'Ivoire. (1998-2002)

2-Mes recherches avenires porteront sur :

-Etude ethnomusicologique des choeurs sacrés dans le mileux rurale, en Côte d'Ivoire

-Significations ethnologiques, étude musicologique du jeux de  la calebasse ornée de cories chez les populations du centre nord et nord de la Côte d'ivoire.

-Significations ethnologiques, étude musicologique du jeu de l'ahoco dans chez les populations du centre de la Côte d'Ivoire

3-Mes projets à cours termes :

créer à partir de l'association ARC ESPOIR dont je suis la fondatrice et présidente, des Festivals de musiques portant sur : les arcs musicaux du monde entier et le chant sacré traditionnel en milieux rural dans le monde, en commençant par celui pratiqué en Côte d'Ivoire. 

-Le premier festival s'appelle Découv'arc et se tiendra en France

-Le second  s'appelle Chérub'arc. Il débutera en Côte d'Ivoire.

 

4-Mes recherches actuelles portent sur :

4.1- le patrimoine oral et immatériel de Côte d'Ivoire, notamment les musiques de trompes traversière de Côte d'Ivoire Le Gbofé d'Afounkaha: la musique des trompes traversières en pays tagbana, Côte d'Ivoire. le Gbofé d'Afounkaha : la musique des trompes traversières de la communauté Tagbana

(dont l'une, le Gbofé d'Afounkaha de la communauté tagbana a été proclamée chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l'Unesco,  à l'issue de mes travaux scientifiques sur ladite forme d'expression)-  

4.2-et sur  les arcs musicaux africains. "La bouche qui danse"

 

Pour le Gbofé d'Afounkaha, musique de trompes traversières de la communauté tagbana,  voilà ci dessous un résumé de mon ouvrage vendu chez les Editions l'Harmattan et paru en juillet 2013. Il s'accompagne de DVD sur lesquels se trouvent deux films documentaires que j'ai réalisés et des extraits audio.

 

4.1.1 Le résumé sur "le Gbofé d'Afounkaha, forme d'expression musicale de Côte d'Ivoire".  Ed. l'harmattan. Coll Univers musical. ISBN : 978-2-336-30103-7. Auteur : Angeline Yégnan. Le Gbofé d'Afounkaha, une forme d'expression musicale de Côte d'Ivoire.

Entité musico-chorégraphique, le Gbofé est d’abord un sextet de trompes traversières. Le terme désigne également l’instrument qui est fabriqué à partir des racines de l’arbre nangnranhan, le Ptérocarpus erinaceus. Celles-ci sont sculptées puis habillées d’une peau de bœuf pour ensuite devenir les gbofé dans lesquelles soufflent les Gbofé hienlin, les joueurs de trompes traversières. Chaque gbofé émet un à deux sons et c’est de leur jeu en hoquet doublé d’un tuilage collectif que naît une phrase musicale.  La performance musicale des gbofé alternent avec celles de plusieurs chanteuses qui, dit-on traduisent par leurs chants, ce que jouent les trompes. Il résulte ainsi un jeu antiphonal entre trompes traversières et chanteuses que soutient le jeu commétrique de deux tambours Djomanhan et Pindrè. Leurs formules rythment, provoquent à leur tour, les pas de danse  exécutés par les Yoorfèhèlè, braves et beaux danseurs habillés de leurs magnifiques vêtements chorégraphiques. Au dire des villageois, ces pas de danse traduisent la bravoure, la beauté, la victoire du guerrier sur un ennemi, aujourd’hui virtuel. En tant qu’entité musicochorégraphique, le Gbofé est exécuté dans diverses circonstances : les remerciements officiels adressés aux autorités, les louanges à adresser aux chefs de villages ou aux personnalités. Il est également exécuté pendant les funérailles de hauts dignitaires et lors des grandes fêtes de réjouissance au cours desquelles l’éducation et l’information de la population se font à travers les textes chantés.  C’est fort de toutes ces particularités que cette forme d’expression musicochorégraphique a été classée chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco le 18 Mai 2001.

 

4.2.2 Mes travaux de recherche sur les arcs musicaux africains La bouche qui danse"

A travers mes travaux scientifiques en thèse, qui ont porté sur les arcs musicaux africains en Europe, j'établie un lien Afrique/Europe. Celui-ci porte sur les dimensions, organologique, musicologique, acoustique, et ethnologique de l'arc musical africain monocorde, instrument d'apparence simple, qui se révèle finalement comme étant un instrument plus complexe qu'il ne parait. Car, il a

-des morphologies variées, 

-des techniques et positions de jeu diverses. 

A cela s'ajoute le fait que les musiques qu'il produit sont :

-multiples et variées, 

-et les caractéristiques acoustiques qui se dégagent de l'étude des sonorités de cet instrument sont également multiples et variées. 

En outre, les arcs musicaux africains bénéficient de regards diverses et multiples selon

-les continents (Afrique/Europe),

-les populations qui l'observent et l'utilisent,

- les lieux où il est exposé et conservés (Musées/Cadres ruraux),

-les circonstances pendant lesquelles il est joué...

Finalement, une analyse poussée des caractéristiques organologiques, musicales et acoustiques de cet instrument, ainsi que celle des nombreuses valeurs ethnologiques dont il est l'objet, font des arcs musicaux africains, des instruments complexes, aspect que j'ai noté dès les premiers jours où j'ai appris en à jouer.

Cette complexité s'est confirmée dans le film endoscopique " la bouche qui danse" que j'ai réalisé sur la technique de jeu de l'arc musical à résonateur buccal sous la direction de Lortat Jacob pendant mon DEA. 

En plus de l'article que j'ai écris sur ce sujet, ensemble nous avons noté que la théorie selon laquelle les sons de cet instrument sont obtenus par la prononciation des voyelles, est fausse. Car, aux deux notes fondamentales obtenues par le jeu de la corde non raccourcie (pour la première), puis la corde tendue raccourcie au contact du petit bâton (pour la deuxième), les autres notes s'obtiennent par trois positions de la langue dans la bouche.

Ce sont : 

-la langue en position de déglutition,

-en position de repos,

-et la langue levée vers le palais.

Toutes ces notes sont amplifiées par la cavité buccale, pendant qu'avec une fine baguette, l'arquiste frappe la corde, impulsant ainsi à l'extrait exécuté, le rythme qu'il souhaite. 

Enfin, cette complexité que soupçonnait déjà Percival Robson Kirby en 1965 dans son célèbre ouvrage " The musical instruments of the Natives Races of South Africa" , se dévoile d'avantage à travers plusieurs résultats de ma thèse  que j'ai entreprise sous la direction de François Picard. Ces resultats sont consultables dans ma thèse mise en ligne sur Intranet à la bibliothèque de l'université Paris 4 Sorbonne. 

Ces resultats seront bientot consultables sur mon site web personnel : www.angelineyegnan.org

Ci-dessous les résumés  en français et anglais de mes travaux de recherche sur les arcs musicaux africains (thèse soutenue à Paris Sorbonne le 10/12/2014) 

Si dans son aspect physique l’arc musical est simple, à l’issu de notre étude, nous nous rendons compte qu’il n’est plus indiqué de le qualifier comme tel. Car dans sa forme fondamentale (branche arquée maintenue dans cette position par une lanière), il renferme une complexité qui se dévoile à nous par les liens qui existent entre les différents éléments qui composent l’arc. Sa complexité est également apparente dans la variété des arcs musicaux, dans le jeu propre à chaque arc et dans la divergence des techniques et circonstances de jeu. L’analyse acoustique des sons de cet instrument en révèle d’avantage sa complexité à travers la variété de la nature des sons puis leur fluctuation que nous avons eu le temps de constater. Enfin, dans la signification que les populations donnent à cet instrument, la complexité de l’arc musical se fait plus flagrante car elle laisse se dévoiler un aspect de l’identité sociale des peuples aussi bien ceux qui l’observent dans les musées que ceux chez qui sont collectionnés ces instruments. Car si pour les uns il est instrument de divertissement, pour les autres, il est objet de rituel, instrument parleur et médiateur, objet chargé d’une profonde et riche histoire des peuples d’Afrique. Nous espérons enfin que notre étude permettra une bonne collaboration entre le nord et le sud, pour une connaissance plus juste de l’autre, une connaissance fondée sur des valeurs et non des préjugés.

Mots clés : arc musical, Afrique, instrument de musique, musée, organologie, acoustique, ethnomusicologie

Abstract

If the mouthbow appears simple in its physical aspect, the research we have undertaken proves the opposite. In  its basic form (a hooked branch held together by a strip), it contains a complex reality which could only be understood by considering the links which exist between the different elements which make up the bow. Its complexity can equally be perceived in the variety of musical bows, the uniqueness of each bow as well as the divergent techniques and circumstances under which they are played. The acoustic analysis of the sounds of this instrument reveals even more its complexity through the variety of the nature of the sounds, as well as their fluctuation that we have been able to observe through our study. Finally, through the meaning that the people give to this instrument, the complexity of the musical bow is even more blatant in the sense that it brings to bare an aspect of the social identity of the people to those who observe this instrument in the museums as well as those who keep them as private objects. If for some it is a simple instrument for entertainment, for others, it is a ritual object, a talking and mediatory instrument which encloses a deep and rich history of the people of Africa. It is our hope that our research will call for a deeper collaboration between the North and the South in such matters, a real desire to know the other based on values and not on prejudices.

 

Keywords : mouthbow, Africa, musical instrument, museum, organology, acoustics, ethnomusicology

 

 

Publications

I-OUVRAGES

Ouvrage à paraitre

2017 : les arcs musicaux d'Afrique dans quelques musées d'Europe.

Ouvrages publiés

2013 :  Le Gbofé d'Afounkaha, une forme d'expression musicale de Côte d'Ivoire. 182 p.+ DVD comportant deux films documentaires et sept extraits audio ci-dessous cités. Coll. univers musical, l'Harmattan. Paru en juillet 2013.

1997-1998 :  Vie d'enfant. A. Yégnan et autres. APFA/FIPF Unicef Côte d'Ivoire, ouvrage prescolaire de 50 pages. Edition passerelle.

II-ARTICLES

Article à paraitre

2017 : Analyse acoustique et musicale du mbela, arc musical à résonateur buccal  à corde frappée (en version anglaise)      

Articles publiés

2013 : Compte rendu des journées « oralités et musées » (Trélazé, du 21 au 23 mars 2013), Trad Magazine, N°150 juillet-aout 2013, France.

2011 : Une étude ethnomusicologique et acoustique des arcs à résonateur buccal d'Afrique noire http://openarchive.icomos.org/175/1/78/LQ4w-292.pdf

2008 : "La technique et le jeu de l'arc musical".30 p. Vol 21/2008 des Cahiers d'Ethnomusicologie dans le dossier performance "Performance(s)". Edition Infolio  http://ethnomusicologie.revues.org/1283

III-COMPTE RENDU

Compte-rendu

2013 : Compte rendu de formation sur la lecture du signal sonore musical par les logiciel Praat et Audacity

 

IV-ACTES DE COLLOQUES, CONFERENCES ET SEMINAIRES

Actes de colloques

16-22/07/15 : 43èmecongrès de l’ICTM à Astana au Kazakhstan, projection d’un film documentaire sur le Gbofé d'Afounkaha en péril (musique de trompes traversières de la communauté tagbana). Conférence donnée en anglais à Astana et résumé du film documentaire. Durée 13 mn.

29-04/Oct/2008 : "Une étude ethnomusicogique et acoustique des arcs a résonateur buccal d'Afrique noire" Conseil international des Sites et Monuments - ICOMOS. Québec-CANADA.

04-11/Juillet/2007 : "The dancing mouth : the role of tongue and jaw in the selection and amplification of the sounds of musical bow". ICTM- Vienne-AUTRICHE.

9-12/Sept/2007 : "Une approche acoustique de l'arc musical" Congrès international de l'acoustique musicale à Barcelonne. ESPAGNE.

Conférences

26/06/2016      Musée du Quai Branly ; Conférence sur le thème « la collection d’arcs musicaux africains du Musée du Quai Branly ». Conférence suivi de démonstration à l’arc musical joué par moi. Paris-France.

21/06/08          Musée du Quai Branly ; Conférence sur le thème «  simplicité apparente, complexité inhérente : une étude de l’arc musical dans les musées d’Europe ». Paris –France.

26/05/06          Université Paris ouest Nanterre la défense. Conférence sur le thème «  la bouche qui danse : la langue et la mâchoire dans la sélection et l’amplification des sons de l’arc musical ». Nanterre-France.

21/02/06          Musées de l’Homme à Paris. Conférence sur le thème «  la bouche qui danse : la langue et la mâchoire dans la sélection et l’amplification des sons de l’arc musical ». Paris –France.

Séminaires

Principaux séminaires auxquels j’ai participé avant, pendant et après la thèse avec une fréquence moyenne de 2 séminaires par mois :

2013 à nos jours Séminaire  GeAcMus (Geste - Acoustique - Musique) dirigé par François Picard.

    Séminaire d’études ethnomusicologiques de Paris Sorbonne (SEEMS-PS) dirigé par François Picard. 

2006-2013  : Séminaire d’études ethnomusicologiques de Paris Sorbonne (SEEMS-PS)  dirigé par François Picard

Séminaire d’ethnologie et de sociologie comparative dirigé par Anne marie Péatrick

Séminaire de formation en ethnomusicologie Arom/Fürniss dirigé par Susanne Fürniss.

2004-2005 : Séminaire doctorale d’ethnomusicologie dirigé par Lortat Jacob. 

Séminaire de formation en ethnomusicologie Arom/Fürniss dirigé par Susanne Fürniss

2002-2004 : Séminaire de formation en ethnomusicologie Arom/Fürniss dirigé par Susanne Fürniss

 

V-FILMS DOCUMENTAIRES

Films documentaires publiés

2013 : Le Gbofé d'Afounkaha. Film documentaire 13 mn. Coll Univers musical, chez les Editions  l'Harmattan. Réalisation, Angeline Yégnan. La musique des trompes traversières de la communauté tagbana : le Gbofé d'Afounkaha.

2013 : Le Gbofé en péril. Film documentaire 13 mn. Coll Univers musical chez les Editions l'Harmattan. Réalisation Angeline Yégnan Film documentaire :" le Gbofé d'Afounkaha en péril"

Films documentaires à paraitre :

Réalisé en 2008 : l'Apprentissage de l'arc musical africain aux populations européennes : le cas des français de la ville de Parthenay. Prise de vue, Marlène Belly. Montage Sophie de Ville. MRAC Bruxelles. Auteur du film et musicienne, Angeline Yégnan.

Réalisé en 2006 : Seminaire sur l'arc musical africain. CRNS-UMR 71 86. Prise de vue et montage Josephine Simmonot. Auteur du film et musicienne, Angeline Yégnan.

Réalisé en 2005 : "La bouche qui danse : le rôle de la langue et de la machoire dans la sélection et l'amplification des sons de l'arc musical". Prise de vue Charles Besnainou et Dr Nicole Charpy. Réatrice et actrice et musicienne du film, Angeline Yégnan. Film documentaire : "La Bouche qui danse"

VI-DISQUES COMPACTS

Disque compact publié :

2013 : La musique du Gbofé d'Afounkaha. CD audio comportant 7 extraits audio. le Gbofé d'Afounkaha, une forme d'expression musicale de Côte d'Ivoire

Disques compats à paraitre :

2000 : Ateliers de Recherches et de Créations Musicales (ARC Musicales)  en tournée au Festival de la francophonie à Limoges. CD enrégistré par le Festival de limoges sous la direction d'Adépo Yapo. Chanteuses lyriques, Angeline Yégnan et autres.

1998 : Les espoirs de la musique ivoirienne. CD enrégistré par feu Marcellin Yacé et produit par le PSIC (projet de soutien au initiatives culturelles) service rattaché à la Délégation de l'Union européenne en Côte d'Ivoire. Musiciens : Angeline Yégnan et autres. Voir le lien CD 2 sur le site du SEEMS CD 2 Ma joie de vivre  où vous pourrez écouter mes compositions musicales à l'arc à résonateur buccal à corde frappée, communement appeléé , arc musical, ou dodo par la communauté bété de Côte d'Ivoire.

 

 

 

 

 

Enseignements

29/11 et 06/12/16 : Professeur d’ethnomusicologie au CNSMDP (Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris).

09/2014-01/2015 : Professeur d’éducation musicale au collège sainte jeanne d’arc à Melun. Académie de Créteil.  France

01/2013-07/2014 : Professeur d’éducation musicale au collège jean moulin à saint Michel sur orge. Académie de Versailles. France

2008-2010 : Professeur d'ethnomusicologie à la CTB (Coopération Technique Belge).

Cours dispensé : l'Ethnomusicologie au service du développement socio-économique des populations des pays émergents. Coopération Technique Belge (CTB) Bruxelles, Belgique.

2008 : Formation des populations européennes au jeu et à la fabrication de l'arc musical africain : le cas des français de la ville de Parthenay située dans la région Poitou Charente à la demande de Marlène Belly Présidente, de l'association UPCP METIVE (Maison des cultures de pays). France.

07/2006 : Seminaire sur l'arc musical africain au Musée laboratoire d'Ethnomusicologie, au Musée de l'Homme. CNRS-UMR 71 86.

2003-2007 :  Intervenante (multi-instrumentiste) au Musée de la Cité de la musique de Paris, dans les ateliers pédagogiques musique africaine. Je jouais, l'arc musical, l'ahoco, le tambour d'eau, les kpakpa, la calebasse ornée de cories. J' interprétais également des chants traditionnels ivoiriens, devant un public international de 3 ans à 99 ans voir plus. Cet atelier pédagogique était un cours inter-actif entre les visiteurs, auditeurs, spectateurs et moi. Paris- France.

1997-2001 : Professeur d'éducation musicale en lycée d'excellence Mamie Faitai Bingerville. Côte d'Ivoire.

Parcours

Diplômes obtenus

2014 : Doctorat en musique et musicologie spécialité ethnomusicologie sous la direction de François Picard, paris-sorbonne. Mention très honorable.

2005 : DEA d'Ethnologie et de sociologie comparée à Paris X Nanterre, spécialité Ethnomusicologie sous la direction de Bernard Lortat Jacob. Mention très bien.

2004 :  Maitrise d'Ethnologie à Paris X Nanterre, spécialité ethnomusicologie sous la direction d'Hugo Zemp. Mention très bien.

2002 : Maitrise en Musique et musicologie à l'Université Houphouet Boigny d'Abidjan Cocody sous la direction d'Antoine Kakou. Côte d'Ivoire. Mention très bien.

1997 :  CAPES en Education musicale à l'Ecole Normale Supérieure d'Abidjan (ENS). Côte d'Ivoire. Mention assez bien.

1995 : Licence en musique et musicologie à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

1992 Baccalauréat A3, option musique musicologie à l'Institut Nationale des Arts d'Abidjan (INA) devenu actuellement INSAAC. Côte d'Ivoire.

Autres diplômes obtenus

2008    Formation du cycle CTB (coopération technique belge)

Diplômée de la CTB (coopération technique belge) en problématique dans la coopération nord-sud et le développement durable en direction des pays émergents. Session de février 2008 à Bruxelles, Belgique.

1999-98 :  Diplômée en production d'événements culturels. Ecole du show business, Montréal-QUEBEC. Spécialiste en organisation et logistique d'un spectacle, direction et coordination de productions, conception de projets socio-culturels.

1995:  Diplôme d'Etude Supérieure Artistique (DESA), option solfège, histoire de la musique, piano, arc musical, chant lyrique, jazz, world music, musique traditionnelle africaine. INSAAC. Côte d'Ivoire.

Bourses d'étude

2011-2012 : bourse pour la recherche scientifique doctorale octroyée par le Ministère des affaires étrangères françaises, bourse Egide.

2006-2007 : bourse de mobilité internationale octroyée par le service des bourses de l'Université de Nanterre Paris X.

2003-2009 : Bourse présidentielle ivoirienne pour la recherche scientifique.

Distinctions  honoriphiques:

2004 : Nommée Experte du Gbofé et des musiques de trompes traversières de Côte d'Ivoire par le Gouvernement ivoirien.

2001 : Lauréate du concours "proclamation des chefs-d'oeuvres du patrimoine orale et immatériel de l'Humanité décerné par l'UNESCO. (Distinction faite à ma personne et au Gbofé d'Afounkaha, sur lequel j'ai mené des travaux de recherches scientifiques et conçu un plan decennal de sauvegarde en vu de sa proclamation comme chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'Humanité par l'UNESCO).

1998-2000 : Membre du jury de Océan culture (concours nationale de chants chorals sacrés) en Côte d'Ivoire.

1995-1998 : Lauréate des Concours Diapason de musique instrumentale et de chant lyrique. 2ème prix en chant lyrique, Médaille d'argent. (Le Diapason est une associaiton internationale des amis de la musique classique).

Rattachement aux associations savantes et groupe de recherches

Membre de la SFE, de l'ICTM et de la Société des Africanistes

Membre du laboratoire PLM (Patrimoine Langage Musicaux) Paris Sorbonne.

Fondatrice et présidente d'associations culturelles

Présidente et fondatrice de ARC ESPOIR (Association pour la Re-Connaissance, l'Etude et la Sauvegarde du Patrimoine Oral et ImmatéRiel de l'Humanité) dont le siège est en iles de France.

Présidente et membre Fondatrice de l'ASMT-CI (Association pour la Sauvegarde des Musiques de Trompes traversières de Côte d'Ivoire) dont le siège est à Abidjan.

Activités de recherches

-Organologie de plusieurs arcs musicaux africains                -Etude acoustique de plusieurs arcs musicaux africains

-Muséologie des musées d’Europe

-Etude  ethnomusicologique des arcs musicaux africains     -Etude ethnomusicologique des trompes traversières en pays tagbana. Côte d’Ivoire

Expériences professionnelles :

29/11 au 06/12/16 : Professeur d’ethnomusicologie au CNSMDP (Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris).

09/2014-01/2015 : Enseignante d’éducation musicale au collège sainte jeanne d’arc à Melun. Académie de Créteil.  France

01/2013-07/2014 : Enseignante d’éducation musicale au collège jean moulin à saint Michel sur orge. Académie de Versailles. France

2012-2013 : Educatrice spécialisée au CDEF (Centre départemental familles et enfants).

Mars 2008-2010 : Responsable pédagogique et conférencière à la Coopération Technique Belge (CTB)

Janv-mars 2008 : Assistante du responsable programme jeunesse auprès de Amnesty International Belgique Francophone ASBL.

Juin-Août 2006 : Documentaliste  au Laboratoire d' Ethnomusicologie. Musée de l'Homme CNRS.

Oct-Juillet 2006 : Assistante administrative et technique (appartrice) à l'EPHE. Paris.

2002-2005 : Consultante bénévole de projets socio-culturels sur le Gbofé auprès de la Section du patrimoine immatériel Unesco Paris.

1998-2001 : Chef de projet auprès de la Commission nationale Unesco Côte d'Ivoire

1999-2000 : Technicienne de scène-mécanique scénique au Palais de la culture d'Abidjan. Spécialité régie de scène, organisation et logistique d'un spectacle/direction et coordination de production.

1997-2001 : Professeur d'Education musicale en lycée et collège d'Excellence Mamie Faitai Bingerville. Côte d'Ivoire.

Actes de colloques

16-22/07/15                43ème congrès de l’ICTM à Astana au Kazakhstan, projection d’un film sur le Gbofé (forme d’expression musicale de Côte d’Ivoire) en péril. Conférence donnée en anglais à Astana.

29-04/10/08                Conseil international des monuments et des sites : ICOMOS. Poster conférence sur le thème « une étude ethnomusicologique et acoustique des arcs à résonateurs buccal d’Afrique noire conservés dans les musées d’Europe » Québec- Canada.

.

4-11/07/2007              International concil of traditionnal Music. Conférence sur le thème “ la bouche qui danse: la langue et la mâchoire dans la sélection et l’amplification des sons de l’arc musical”. Vienne- Autriche

9-12/09/07                  Congrès international de l’acoustique musicale à Barcelone. Conférence sur le thème «  une approche acoustique de l’arc musical ». Barcelone- Espagne.

16-22/07/15                43ème congrès de l’ICTM à Astana au Kazakhstan, projection d’un film sur le Gbofé (forme d’expression musicale de Côte d’Ivoire) en péril. Conférence donnée en anglais à Astana.

29-04/10/08                Conseil international des monuments et des sites : ICOMOS. Poster conférence sur le thème « une étude ethnomusicologique et acoustique des arcs à résonateurs buccal d’Afrique noire conservés dans les musées d’Europe » Québec- Canada.

 

Conférences

Dans les Universités  et musées nationaux :

26/06/2016      Musée du Quai Branly ; Conférence sur le thème « la collection d’arcs musicaux africains du Musée du Quai Branly ». Conférence suivi de démonstration à l’arc musical joué par moi. Paris-France.

21/06/08          Musée du Quai Branly ; Conférence sur le thème «  simplicité apparente, complexité inhérente : une étude de l’arc musical dans les musées d’Europe ». Paris –France.

22/07/2006 : Conférence sur l'arc musical dodo à Airvault lors du festival le rêve de l'aborigène. Airvault, France.

26/05/06          Université Paris ouest Nanterre la défense. Conférence sur le thème «  la bouche qui danse : la langue et la mâchoire dans la sélection et l’amplification des sons de l’arc musical ». Nanterre-France.

21/02/06          Musées de l’Homme à Paris. Conférence sur le thème «  la bouche qui danse : la langue et la mâchoire dans la sélection et l’amplification des sons de l’arc musical ». Paris –France.

Au plan international :

28/03/2009 : A Bruxelles en BELGIQUE. Conférence sur le thème musique, femme et developpement auprès d'une ASBL Belge.

10/2008 Au Québec-CANADA. Congrès International des Sites et Monuments (ICOMOS) : Poster-Conférence appuyée d'un article sur le thème : "une étude ethnomusicologique et acoustique des arcs à resonateur buccal d'Afrique noire conservés dans les musées d'Europe"  

04/2007 : A Vienne en AUTRICHE. 39ème Congrès International de l'ICTM. Conférence sur sur le thème "The dancing mouth : the role of tongue and jaw in the selection and amplification of the sounds of the musical bow". www.ictmusic.org

09/2007 : A Barcelone en ESPAGNE. Congrès internationale de l'Acoustique musicale à Barcelone, conférence sur le thème : "An acoustic approach to the musical bow".

Seminaires internes de Laboratoire

Principaux séminaires auxquels j’ai participé avant, pendant et après la thèse avec une fréquence moyenne de 2 séminaires par mois :

2013 à nos jours Séminaire  GeAcMus (Geste - Acoustique - Musique) dirigé par François Picard.

Séminaire d’études ethnomusicologiques de Paris Sorbonne (SEEMS-PS) dirigé par François Picard. 

2006-2013      Séminaire d’études ethnomusicologiques de Paris Sorbonne (SEEMS-PS)  dirigé par François Picard,

Séminaire d’ethnologie et de sociologie comparative dirigé par Anne marie Péatrick,

Séminaire de formation en ethnomusicologie Arom/Fürniss dirigé par Susanne Fürniss.

2006             Réalisation du séminaire sur l'arc musical africain par Angeline Yégnan. CNRS-UMR 71 86.

2004-2005    Séminaire doctorale d’ethnomusicologie dirigé par Lortat Jacob. 

Séminaire de formation en ethnomusicologie Arom/Fürniss dirigé par Susanne Fürniss

2002-2004      Séminaire de formation en ethnomusicologie Arom/Fürniss dirigé par Susanne Fürniss 

 

Valorisation, popularisation scientifiques par les médias : (TV, Radio, et Journal)

Emissions télé en France et en Côte d'Ivoire

20/01/2017 Interview dans l’émission Matin Bonheur, animé par Marcellin Govoei et Eva Amani sur RTI 1.  Côte d’Ivoire. https://youtu.be/fpZ48uvzHCo

23/11/2016 Interview dans l’émission TV Schéma Directeur présenté par M. Ben Zahoui à Paris, sur le site https://www.youtube.com/watch?v=PMEKbVfnx-c&t=94s 

14/12/2015 Dédicace de mon ouvrage sur le Gbofé d’Afounkaha à l’INSAAC. Côte d’Ivoire

Décembre 2015  Interviewé par Marie Laure N’GORAN à la RTI dans la page culture du journal de 20 Heure, sur mon ouvrage le Gbofé d’Afounkaha. Côte d’Ivoire.

2001 : Interview à l'émission télévisée "ON EST ENSEMBLE" animée par Annie TCHELE sur le thème "proclamation du Gbofé d'Afounkaha comme chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'Humanité par l'Unesco". Abidjan-Côte d'Ivoire.

2008 : participation à l'émission culturelle "PODUIM" émission de lancement et révélation des Stars de la musique ivoirienne. Abidjan-Côte d'Ivoire.

Interviews Radio:

En France

Septembre 2007 : Interviewé par Suzanne KUBIK de la Radio France Internationale (RFI) Maison de la radio Paris

Septembre 2006 : Interviewé par Marguerite GATEAU de la Radio France Internationale (RFI), Maison de la radio Paris.

03/2006 à Radio France. Paris

Compositeure des musiques d'un feuilleton sur Radio France. Titre du feuilleton : Les ondes périphériques" 

Interview sur la complémentarité entre le violoncelle et l'arc musical à résonateur buccal le dodo de Côte d'Ivoire.

En Côte d'Ivoire

1998    : Interviewé par Soro Solo à la Radio RTI pour la promotion du Gbofé ; radio Côte d’Ivoire

Presse nationale et internationale

Octobre 2016 : article de presse paru dans « Diaspora News » N°78, sur le Gbofé. Page 26, compte rendu de René KOUAME (Italie).

6 Janvier 2016 : article de presse paru dans « le Sursaut ». Musique de Côte d’Ivoire : Angeline Yégnan Touré, regard d’une spécialiste sur le Gbofé. Article écrit par Koné Saydoo. http://www.lesursaut.ci/index.php/culture/447-musique-de-cote-d-ivoire-angeline-yegnan-toure-regard-d-une-specialiste-sur-le-gbofe. Côte d'Ivoire.

Janvier 2016 : article de presse paru sur mes travaux sur le Gbofé dans « Fraternité matin ». Côte d’Ivoire.

2012 : Festival Internationnal de Luth à Tetouan. Festival Internationnal de luth à Tetouan-MAROC 

voir le lien www.lematin.ma/reader-2012/files/lematin/2012/05/17/journal.pdf.

2005: Magazine FEMME D'AFRIQUE N°40, 2005. Dossier réalisé par la célèbre journaliste ivoirienne, Agnès Agnès KRAIDY.p 56. 

 

 Activités musicales nationales et internationales :

Prestation en groupe ou seule

2003-2014 : Chantre soliste soprano dans plusieurs paroisses parisiennes et d'îles de France.

2013-2014 : Membre du COSU Paris-Sorbonne

2009-2010 : Membre de la Schola de la Congrégation Saint Jean de Côte d’Ivoire

2007-2009 : Membre de la chorale de la paroisse du sacré cœur de Bruxelles

2008          : Participation au concours de chants lyriques à la paroisse du sacré cœur de Bruxelles

2007- 2009 : Membre du chœur Gospel de la paroisse du sacré cœur de Bruxelles

2006-2007 : Membre du choeur Unesco Paris.

2003-2007 :  Musicienne intervenante (multi-instrumentiste) à l'arc musical dodo, l'ahoco, la calebasse ornées de cories, les kpakpa... dans le cadre des activités pédagogiques au Musée de la musique à la Cité de la musique.

1995-2001 : Artiste musicienne, membre du groupe Arc musical (Atelier de Recherche et de Créations musicales) dirigé par Adepo Yapo.

1998- 2001 : Fondatrice et Maitre de chœur des jeunes filles du Lycée Mamie Faitaie de Bingerville. Côte d'Ivoire

2000             : Interprétation de l’Hymne à la paix  lors de la célébration de la paix par l’UNESCO Côte d’Ivoire, au palais de la Culture de Treichville. Accompagnement musical, la garde républicaine en présence du chef de l’Etat Guéi Robert.

1998-2001 : Membre du Jury d’Océan Culture (chants sacrés chrétiens) animé par Eric Logo.

1993- 1997 : Membre de la Chorale Saint Luc des 220 logmts et maitre de chœur en second sous la Présidence de M. Yégnan Touré Simon-Pierre.

Concerts et Festivals  nationaux et internationaux

26/06/ 2016 : Concert et conférence au Musée du Quai Branly- France

17/05/ 2012 : Festival de Tétouan : jeu de l’arc musical, de l’ahoco et de la calebasse ornée de cauris. Maroc

08/2012 : Concert au Palais de la Culture de Treichville lors des journées du Ministère de la Culture sous la présidence du Ministre de la Culture, M. Bandaman Maurice. Côte d'Ivoire.

08/2009 : Concert d'arc musical au MIM à Bruxelles.BELGIQUE.

07/2007 : Concert au festival le rêve de l'aborigène à Airvault. FRANCE

08/2001 : Concert au Festival international de la Francophonie à Limoges dans le groupe musical ARC Musical dirigé par Adepo Yapo. FRANCE.

1999 : Concert aux Festival des Jeunesses musicales Québec- CANADA dans la ville de Chicoutimi.

1998 : Concert au Théatre Siranno de Dakar dans le groupe musical ARC Musical sous la direction de Adepo Yapo. Concert organisé par le CCF de Dakar. SENEGAL.

1998 : Concert au Festival de Gannat, festival des cultures du monde dans le groupe musical ARC Musical dirigé par Adepo Yapo. FRANCE

1997 : Concert aux Festival de Jeunesses musicales PAYS-BAS, sous la direction de Robert Printz.

1996 : Concert aux Festival des Jeunesses musicales COTE D'IVOIRE 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joomla SEF URLs by Artio