Marie-France Mifune
Marie-France Mifune
2716

En bref

Postdoctorante au Muséum National d'Histoire Naturelle Paris dans le cadre de la chaire GeAcMus "Geste-Acoustique-Musique" de Sorbonne Universités
performance, rituel, systématique musicale, catégorisation, interdisciplinarité, apprentissage des savoirs, geste musical, construction identitaire, Bwiti, Fang, Gabon
Gabon, Ouganda
Afrique

Recherches

 

2007, ACI Prosodie (2005-2008) « Origine et diversité des populations humaines d’Afrique Centrale » dirigé par Serge Bahuchet et Evelyne Heyer, CNRS-MNHN UMR 7206, Paris. Projet impliquant des collaborations interdisciplinaires entre anthropologues, linguistes, ethnomusicologues et généticiens.

2007-2010, CORUS 6144 « Patrimoines musicaux et Sociétés – Gabon et Sud Cameroun », programme du Ministère Français des Affaires Etrangères et Européennes, dirigé par Sylvie Le Bomin (MNHN-Paris) et par Jean-Emile Mbot (LUTO - Université Omar Bongo de Libreville, Gabon).

2013-2014, « DIADEMS : Description, Indexation, Accès aux documents ethnomusicologiques et sonores » (ANR-12-CORD-022-06), dirigé par Régine André-Obrecht (Université Paul Sabatier à Toulouse).

2015, NATIV « Nouvelle Approche Trans et Interdisciplinaire de la Voix », Programme Convergence Sorbonne Universités, dirigé par Pierre Couprie. Projet impliquant l’IReMus de Paris Sorbonne, le LAM de l’Institut Jean Le Rond d’Alembert – UPMC, le laboratoire d’Eco-anthropologie et Ethnobiologie du MNHN.

2015-2017 : Double chaire GeAcMus « Geste-Acoustique-Musique », dirigée par Susanne Fürniss et François Picard, Sorbonne Universités.

 

Publications

1.    [2017, à paraître], Marandola F., Mifune M.F, Vahabzadeh F. « Approche interdisciplinaire du geste musical en ethnomusicologie : nouveaux enjeux, nouvelles perspectives », Cahiers d’ethnomusicologie 30 [Prospectives, Quel devenir pour l’ethnomusicologie].

2.    [2017, à paraître] Beaune S.A. de et Mifune M-F « Etudier les gestes et sensorialités du présent pour retrouver celles du passé : approches croisées en préhistoire et ethnomusicologie », Ateliers d’anthropologie, (Anthropologie des perceptions sensorielles : apprendre, sous la direction de Vincent Battesti et Joël Candau).

3.    [2017, à paraître] Mifune M-F « Automatic Indexation and Analysis of Ethnomusicological Archives: Issues and New Challenges », in Ziegler S., Akesson I., Lechleitner G., Sardo S. (eds.) Historical sources of ethnomusicology in contemporary debate, Cambridge Scholars Publishing, 15 pages.

4.    [2016, à paraître] Mifune M-F « A retrospective listening through archival material », Mùsica em Contexto, vol.2. (sous la direction de Lewy Matthias)

5.    [2015b] Feugère L., Doval B., Mifune M-F « Using Pitch Features for characterization of Intermediate Vocal Productions », 5th International Workshop for Folk Music Analysis, Proceedings, Paris, Université Pierre et Marie Curie : 61-68.

6.    [2015a] Sylvie Le Bomin, Mifune M-F « Pourquoi la musique est-elle universelle et si diversifiée ? », dans Heyer E. (dir.) Une belle histoire de l’Homme, Paris : Flammarion : 56-57.

7.    [2014b] Mifune M-F « Corps et performance dans le culte du bwiti fang (Gabon) », dans Desroches M., Lacasse S., Stévance S., Quand la musique prend corps, Presses de l’Université de Montréal : 347-364.

8.    [2014a] Fillon T, Simonnot J, Mifune M-F, Khoury S, Pellerin G, Le Coz M, Amy de la Bretèque E, Doukhan D, Fourer D, Rouas J-L, Pinquier J, Mauclair J, Barras C, « Telemeta: an open-source web framework for ethnomusicological audio archives management and automatic analysis », First International Digital Libraries for Musicology workshop, Proceedings,London, United Kingdom : 1-8.

9.    [2011] Mifune M-F « Rite et performance dans le culte du bwiti chez les Fang du Gabon », dans Desroches M., Pichette M-H., Dauphin C., Smith G. E. (dir.). Territoires musicaux mis en scène. Presses de l’Université de Montréal : 295-310.

10.  [2008] Le Bomin S., Lechaux E., Mifune M-F « Ce que faire ensemble peut vouloir dire en musique. Trois études de cas en Afrique centrale », Cahiers d’ethnomusicologie 21 : 175-204

Enseignements

  • Enseignement de licence

2016-2017  Collège des licences de Sorbonne Universités (module AFFRODIT)

L’interdisciplinarité en ethnomusicologie (4h)

2015-2017  Université de Lorraine, Département de Musique, Cours magistraux (56h)

Musiques du monde en L1, étudiants de l’UFR « Arts, Lettres et Langues »

Ethnomusicologie en L3, étudiants en musicologie

  • Enseignement de Master-Doctorat

2015-2017  Muséum national d’histoire naturelle (cours muséum) (60h)

Responsable du module de cours « anthropologie de la performance » (60h) ouverts aux étudiants de Masters et doctorants de toutes disciplines et institutions

2013-2015  Muséum National d’Histoire Naturelle, Master « Environnement, Développement, Territoires, Sociétés »

Rituel, Performance et Construction identitaire (6h)

Cours d’introduction à l’ethnomusicologie (6h)

  • Enseignement à l’étranger

2008-2009  Séminaire international du programme Corus 6144 « Patrimoines musicaux et Sociétés – Gabon et Sud-Cameroun », Libreville, Gabon, Analyse en ethnomusicologie (4h)

Parcours

Formation

12 novembre 2012 : Doctorat en « Anthropologie sociale et ethnologie », Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Mention « très honorable avec les félicitations du jury ».

Titre de la thèse : Performance et construction identitaire. Une approche interdisciplinaire du culte du bwiti chez les Fang du Gabon.

Directeurs de thèse : Frank Alvarez-Pereyre, directeur de recherche au CNRS et Jean-Emile Mbot, Professeur à l'Université Omar Bongo de Libreville au Gabon (cotutelle internationale).

Membres du jury : Jean-Paul Colleyn (directeur d’études à l’EHESS), Monique Desroches (Professeur à l’Université de Montréal), Michael Houseman (directeur d’études à l’EPHE), Sylvie Le Bomin (maître de conférence au Muséum National d’Histoire Naturelle).

2005 : Diplôme d'études approfondies (DEA) en ethnomusicologie, Université de Paris X Nanterre, Ecole doctorale « Milieux, cultures et sociétés du passé », sous la direction de Bernard Lortat-Jacob (directeur de recherche au CNRS), tutrice Sylvie Le Bomin. Mention « Bien ».

2004 : Maîtrise de musicologie, Université Rennes II, sous la direction du professeur Hervé Lacombe, tutrice Sylvie Le Bomin. Mention « Bien ».

 

Expériences professionnelles

Depuis septembre 2015 : Post-doctorat dans le cadre de la chaire GeAcMus « Geste-Acoustique-Musique » de Sorbonne Universités.

Avril-juillet 2015 : Post-doctorat à l’Université Paris Sorbonne (IReMus) dans le cadre du projet NATIV : Nouvelle Approche Trans et Interdisciplinaire de la Voix, Programme Convergence Sorbonne Universités.

Janvier 2015 : Vacation au Muséum National d’Histoire Naturelle dans le cadre du projet DIADEMS, numérisation de bandes magnétiques (63h).

Novembre - décembre 2014 : Chargée d'études scientifiques. Vacation de recherche du ministère de la culture (120h) à l'Institut Jean Le Rond d'Alembert, Equipe Lutheries, Acoustique, Musique

Février 2013 - août 2014 : Post-doctorat au Muséum National d’Histoire Naturelle dans le cadre du projet DIADEMS, ANR-12-CORD-022-06 : Description, Indexation, Accès aux documents ethnomusicologiques et sonores.

Joomla SEF URLs by Artio