Conseil d'administration

Le conseil d'administration de la SFE est constitué de neuf membres bénévoles élus lors des Assemblées générales. Leur mandat est de trois ans, éventuellement renouvelables. La composition actuelle du CA est la suivante :

Luciana Penna-Diaw (Présidente de la Société) est responsable des ateliers de pratique instrumentale et formations à la Cité de la musique - Philharmonie de Paris et chercheur associé au MNHN. Elle est responsable de la collection éditoriale « Traditions chantées » (Cité de la musique). Sa recherche porte sur les répertoires vocaux et instrumentaux des Wolof et des Seereer du Sénégal.

Anne Damon-Guillot (Vice-présidente) est maître de conférences à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, dans le Département de Musicologie. Elle travaille sur les musiques liturgiques de Chrétiens orientaux (Ethiopie, Arméniens à Istanbul) dans une perspective synchronique et diachronique.

Ingrid Le Gargasson (trésorière) est docteur en anthropologie sociale et historique, affilié au Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CNRS-EHESS). Ses recherches portent sur la musique hindoustanie et les questions de transmission musicale. Elle travaille également sur l'histoire de la musicologie indienne et sur les problématiques liées à l'institutionnalisation des savoirs musicaux.

Anitha Savithri Herr (Secrétaire générale) enseigne l'ethnomusicologie et l'ethnoscénologie dans le département Arts et Spectacles de l'Université d'Evry (depuis 2005). Ses recherches portent sur la relation entre musique et danse dans les formes spectaculaires en Inde du Sud (Bharata Natyam et Yakshagana).

Talia Bachir-Loopuyt est chercheuse associée au CIEREC et au Centre Georg Simmel. Ses travaux touchent aux musiques en situation d'immigration, à l'interculturalité et à l'histoire de l'ethnomusicologie.

Johanni Curtet est chercheur associé à l'EA Histoire et critique des arts, Université Rennes 2. Ethnomusicologue spécialiste du khöömii (chant diphonique mongol) et de la Mongolie, ses recherches portent notamment sur la transmission, l'histoire, le timbre vocal, la spectacularisation, l'institutionnalisation, la patrimonialisation et le processus compositionnel dans cette tradition. Il est aussi enseignant du chant diphonique (Cité de la musique, Université Rennes 2, etc.) musicien, producteur, et directeur artistique de Routes Nomades.

Stéphanie Khoury est chercheuse associée au Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM-LESC, UMR 7186, CNRS) et lecturer à Tufts University (État-Unis). Ses travaux portent sur les pratiques musicales et théâtrales au Cambodge, considérant tant les pratiques rituelles de ces arts que les politiques de patrimonialisation dont elles font l’objet. Elle travaille également sur la place et le rôle de l'artiste-interprète dans la société cambodgienne ainsi qu'au sein des diasporas.

Sandrine Loncke est maître de conférence en ethnomusicologie à l'Université de Paris 8 - Saint-Denis et membre du Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM-LESC, UMR 7186, CNRS). Ses recherches portent sur les musiques peules d'Afrique de l'Ouest (Jelgoobe du Burkina Faso, Wodaabe du Niger) et, plus récemment, sur différentes sociétés du Moyen-Chari au Tchad.  

Aides

Plusieurs membres appuient le CA de manière régulière ou pour des projets ponctuels.

Olga Velitchkina est l'administratrice de la SFE. Elle est aussi une musicienne et chercheur indépendant. Elle travaille sur la musique traditionnelle des pays de l'Europe de l'Est et s’intéresse à l'histoire de l'ethnomusicologie dans ces pays et aux relations entre le pouvoir et la musique.

Laurence Fayet est musicienne de gamelan javanais, professeur d'anglais (retraitée), ancienne administratrice et secrétaire d'édition de la SFE. Elle assure diverses tâches de gestion tout au long de l'année.

Joomla SEF URLs by Artio