Documents accompagnant l'article de Clara Biermann, « Faut-il avoir des bolas pour faire une « vraie » murga ? Comique de genre et transgression dans le Carnaval de Montevideo (Uruguay) ». Cahiers d’ethnomusicologie. Vol. 26, 2013. p. 111‑128.

Résumé. La murga est un genre musico-théatral polyphonique humoristique du Carnaval de Montevideo (Uruguay), composé d’un chœur accompagné par un trio de percussionnistes. La murga qui m’intéresse ici est un groupe entièrement composée de femmes – situation inédite dans un milieu presque exclusivement masculin – appelé avec ironie Cero Bola « Zéro boule ».

À travers l’analyse d’une séquence particulièrement féminine du spectacle de Cero Bola, je voudrais montrer comment le comique relève ici d’un dispositif pluridimensionnel où s’articulent les procédés textuels, gestuels et musicaux. L’analyse de deux cuplés du spectacle de Cero Bola, le premier intitulé le cuplé des règles et le deuxième le cuplé de l’orgasme, me permettra d’expliciter les techniques du comique de Cero Bola : burlesque, réalisme grotesque, parodie musicale, pitrerie gestuelle. Dans un deuxième temps je m’intéresserai à la dimension féminine des choix thématiques humoristiques effectués par Cero Bola à partir d’une analyse du type de relation engendré par le comique de ces deux cuplés. La recomposition temporaire des valeurs, des stéréotypes et des places assignés à chacun qu’engendre le comique de genre de Cero Bola relève d’une transgression dans le Carnaval de Montevideo, particulièrement machiste et conservateur d’un point de vue formel.

1. « Le cuplé des règles », par Cero Bola

Images : Diego Martin Lozza, filmées le 3 mars 2012 ; montage : Clara Biermann.

2. « Le cuplé de l’orgasme », par Cero Bola

Images : Diego Martin Lozza, filmées le 3 mars 2012 ; montage : Clara Biermann.

3. « Le cuplé de l’orgasme », par Cero Bola (audio)
Joomla SEF URLs by Artio