Documents accompagnant l'article de Bernard Lortat-Jacob, « Ah ! je ris de me voir si savant ! ». Cahiers d’ethnomusicologie. Vol. 26, 2013, p. 21‑36.

Résumé. Fondé sur une douzaine d’exemples accessibles en ligne, l’article se compose de deux parties. La première, générale, montre que le comique – qu’il soit ou non musical – naît souvent de la juxtaposition de deux plans de sens : un plan « normal », dirions-nous, et un plan « décalé ». Le champ « décalé » peut être exogène par rapport au champ normal (e.g. dans la parodie) ou au contraire endogène. Le cas analysé – la symphonie « La Surprise » de Haydn – relève de la deuxième espèce. L’opérateur comique a recours à la musique elle-même pour arriver à ses fins ; le texte musical attendu [i.e. « normal »] est volontairement distordu. Il l’est en outre doublement : par Haydn lui-même qui, en son temps, s’amusa à « surprendre » un auditoire d’experts et, beaucoup plus tard, par deux compositeurs-interprètes – Swann et Hoffnung – qui, à Londres dans les années cinquante, proposèrent de « La Surprise » une version plus déroutante encore. Dans leur version, l’œuvre devient alors une étonnante joute où plan « normal » et plan « décalé » se confrontent sans cesse et où, en définitive, l’auditeur rit à proportion de sa connaissance des procédés grammaticaux et anti-grammaticaux qui lui sont proposés. L’article s’achève par une brève interrogation sur la notion de décalage (« discrepancy »), supposé essentiel à l’esprit, à l’humour… et tout autant à la (bonne) musique.

1. « Hyena Stomp », Jelly Roll Morton et orchestre

Jelly Roll Morton, The quintessence, Richmond-Chicago-New York, 1923-1940. Deux CD. Frémeaux & Associés, FA 203 (édition originale américaine, 1927).

2. « La pince à linge », par les Quatre Barbus

Les grands musiciens revus et corrigés par les Quatre Barbus, 45 tours Philips 432026 NB, 1955.

3. « Le toucan » - ensemble de clarinettes tule des Wayãpi de Guyane

Enregistrements Jean-Michel Beaudet, disque 33 tours, Orstom-Selaf, Ceto 792 (1980).

 

4. Manitas De La Bitas – le Petit Prince du Flamenco

Manitas De La Bitas – le Petit Prince du Flamenco. Video Youtube. Source originale absente, probablement 2007.

5. « Black and Tan Fantasy », par Duke Ellington et son orchestre

Composition de Duke Ellington et Bubber Miley, RCA Victor [1927], la version « de chambre », figurant dans YouTube, avec Duke Ellington au piano et Arthur Whetsol à la trompette est de 1929.

6. « Le chanteur », par Daniel Balavoine

« Le chanteur », par Daniel Balavoine. Barclay, 1978.

7. « Le Mexicain », par Marcel Amont

« Le Mexicain », par Marcel Amont. Polydor, 21 839, 1962.

8. « La Reine de la nuit » dans l’interprétation de Florence Foster Jenkins

« La Reine de la nuit », extrait de La flûte enchantée de W.-A. Mozart, dans l’interprétation de Florence Foster Jenkins, (1941), republié en CD, sous le label Nostalgia - Naxos, 2007

9a. « Comme toi », par Jean-Jacques Goldman

« Comme toi », par Jean-Jacques Goldman. BMG Music – EPC 25089, 1982

9b. « Comme toi », chanté Par Jean-Jacques Goldman et Francis Cabrel

« Comme toi », chanté Par Jean-Jacques Goldman et Francis Cabrel. Extrait d'une émission TV sur M6. Sourire appuyé lors de la « youpette » vers 3'10.

10. Tenore de Loculi, Sardaigne

Tenore de Loculi, Sardaigne. Enregistrement 2008 réalisé probablement par Massimo Chessa, voix soliste du tenore de Loculi.

11. Symphonie « La Surprise » de Joseph Haydn (arrangement Swann & Hoffnung)

Symphonie « La Surprise » de Joseph Haydn, arrangement original de Donald Swann et Gérard Hoffnung pour The Hoffnung Music Festival Concert, 1956.

Joomla SEF URLs by Artio